[Review] Generations 3/4

Deux héros en armures se rencontrent dans le futur tandis que deux célèbres Captain (re)font connaissance dans le passé.

IRON MAN & IRONHEART / LES IRON

Histoire : Brian M. Bendis
Illustrations : Marco Rudy, Szymon Kudranski, Nico Leon
Encrage : Szymon Kudranski, Will Sliney, Nico Leon, Scott Koblish
Couleurs : Marco Rudy, Paul Mounts, Dean White

Ironheart est transportée vers un futur plus ou moins lointain et y rencontre un Tony Stark toujours vivant et qui a fini par endosser un rôle qui est pour le moins en contradiction totale avec sa vision du monde (ceux qui lisent la série Infamous Iron Man du kiosque Avengers ne seront pas surpris par cette découverte). Quoiqu’il en soit Stark va la prendre sous son aile et lui expliquer comment il a (avec l’aide d’autres personnes) guéri le monde de la plupart de ses maux. Tout en évitant de lui en révéler le plus possible sur son avenir… ça va durer 10 secondes après on s’en fout et on balance quasi tout ! C’est intéressant et je me suis pris au jeu. Plus l’histoire avançait et plus j’avais envie d’en apprendre sur ce monde qui semblait enfin apaisé. Bien entendu, avec son départ imminent chez DC Comics, Bendis est en mode : « Regardez comme le personnage que j’ai créé est important, regardez comme il va faire basculer l’avenir de l’univers ». Mais avec l’arrivée de Legacy, je n’y crois pas trop. Reste que ce numéro est bon et les dessins excellents. Pas mal de dessinateurs, encreurs et coloristes se relaient sur ces quelques pages mais le tout est cohérent. Il y a beaucoup de bonnes idées dans la construction de certaines planches, les couleurs sont bien choisies, très originales et mettent grandement en valeur l’histoire. Pour ma part, les six premières pages de Marco Rudy m’ont décollé la rétine.

Une note pour cette série :

 

CAPTAIN MARVEL & CAPTAIN MAR-VELL / LES PLUS BRAVES

Histoire : Margaret Stohl
Illustrations : Brent Schoonover
Couleurs : Jordan Boyd

Carol Danvers est projetée dans le passé, dans un endroit de la Zone Négative en proie au conflit,  et va y rencontrer le célèbre Captain Mar-Vell qui fut jadis son mentor. Même si le récit s’en sort mieux qu’avec les Miss Marvel du mois dernier (en même temps faire pire relèverait du défi) ça reste très classique : ils vont se rencontrer, affronter une menace ensemble, et le poids des responsabilités que Carol ressent sur ses épaules va être au centre de leurs conversations. Margaret Stohl ne se force pas à en tirer une histoire originale et fait le minimum syndical. C’est bien mais ça aurait pu clairement être mieux. La partie graphique est plutôt bonne même si parfois les visages ne sont pas très bien dessinés. L’ambiance old school cosmique est très bien retranscrite cela dit, surtout sur les passages qui font référence aux souvenir de Mar-Vell.

Une note pour cette série :

 

L’avis de Spider-Matt

Ce numéro s’en sort avec les honneurs. Le naufrage du mois dernier est (presque) oublié, j’ai passé un agréable moment, surtout avec Stark et le futur qu’il a participé à créer.

pour comprendre nos notes subjectives : 
5/5 J'adore 
4/5 Trés cool 
3/5 Sympa 
2/5 Sans plus 
1/5 Bof 
0/5 Pas pour moi
Categories Nos chroniques
Jetez un oeil ici...