Le 1er collectif comics de France

 


 
 

[Review] Enormous tome 2

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
sois le premier

 

Point(s) fort(s) :


Les montres
Les dessins

Point(s) faible(s) :


Scénario un peu faible


 
En résumé
 

Les monstres géants d’Enormous sont de retour avec ce deuxième tome. Font-ils toujours autant de dégât ? Les auteurs ont-ils lâché le frein à mains ?

 
Infos techniques
 

Histoire : Tim Daniel
Dessin : Mehdi Cheggour
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié 25 août 2017 par

 
Dans le détail...
 
 

Qui mange qui ?

Ce deuxième tome nous replonge dans ce futur apocalyptique où le monde est envahi de bêtes immenses et où un virus se propage de bien étrange manière transformant les humains sur son passage.
On retrouve notamment Ellen qui est en quête d’un silo à missile dans le désert de Sonora pour ce mettre à l’abri… mais ce désert n’est pas si désert que ça.

L’avis de Ben :
On retrouve les différents groupes que l’on avait laissé dans le premier volume à des fortunes diverses. Toujours dans leurs courses folle pour survivre face aux différents fléaux viral ou bestial.

Le scénario se construit de plus en plus et la survie dans ce monde apocalyptique  suis sont court. On est d’accord que l’on est plus dans un blockbuster de l’été que dans un film d’auteur. Mehdi Cheggou et Tim Daniel veulent nous en mettre plein les yeux et ça tombe bien car c’est ce qu’on vient chercher quand on lit Enormous.
J’ai trouvé plus d’intérêt dans ce deuxième volume que dans le premier, on ressent un peu plus la place du chasseur/chassé et les relations entre les personnages prennent un peu plus de place dans le scénario.

Les dessins sont toujours magnifique dans le style “photo-réaliste”. Je mets un petit bémol sur les émotions qui ne sont pas pleinement retranscrite, il y a quelque-chose qui me manque dans les visages… les expressions sont comme figé (oui je sais c’est curieux quand on parle de comics) cassant le rythme de l’action et faisant un peu perdre de sa superbe au dessin de Mehdi Cheggour et empêchant une immersion totale.

Le principal frein pour moi à cette histoire est la difficulté de faire la différence entre les groupes tant certains personnages ce ressemble et tant les changement de lieu ne me semble pas évident à suivre. Certes, c’est peut être un peu moins le cas dans ce deuxième tome mais je retrouve quand même ce défaut qui m’avait gêné dans le premier volume.

Le grand enfant que je suis est toujours captivé par les monstres géants que nous servent les auteurs. Le grand enfant que je suis est quand même un peu déçu car pour le moment le rôle des monstres est assez secondaire et on ne les voit pas énormément même si on comprend que ce sont eux qui sont au sommet de la chaîne alimentaire.

Maintenant que l’on sait que le scénario nous réservera pas de grosses surprises, on attends quand même que les auteurs nous en envoient plein les yeux!

On reste sur les mêmes griefs que pour le premier volume à savoir une histoire sans surprises et des dessins surprenant. Maintenant on en veut plus!

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

Les mots clé de cet article
Ankama Enormous label 619 Mehdi Cheggour Tim Daniel

 
Au côté de Matt depuis le début de l'aventure LesComics.fr et même déjà présent pour La Sélection Comics, il essaye de mettre ses connaissances aux profits du groupe et de leurs demandes farfelues.


Vos commentaires :

0 Comments



Soit le premier à commenter


Tu dois t'identifier pour poster un commentaire