Le 1er collectif comics de France

 


 
 

X-Men Grand Design : Seconde Genèse

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
2 votants

 

Point(s) fort(s) :


L'histoire des X-Men toujours aussi bien résumée
La colorisation vintage bourrée de charme

Point(s) faible(s) :


Quelques défauts de posture (dessin)
La saga des "Broods"
Le prix un peu élevé


 
En résumé
 

Un titre indispensable pour les fans des X-Men. Même si les épopées ne sont pas toutes de même qualité, la touche artistique vintage d’Ed Piskor fait toute la saveur du titre. Magnifiée par son talent de concision et de compilation de la riche histoire des mutants de Xavier, cette seconde genèse est une réussite.

 
Infos techniques
 

Histoire : Ed Piskor
Dessin : Ed Piskor
Couleur : Ed Piskor
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié il y a 4 semaines par

 
Dans le détail...
 
 

L’auteur et illustrateur Ed Piskor poursuit sa rétrospective de la mythologie des X-Men et nous résume dans ce 2e volume les célèbres sagas “Phénix Noir” et “Broods“.

 

L’avis de Prime Sinister :

J’ai grandi dans les années 90 avec le dessin animé inspiré du travail de Jim Lee sur l’équipe de mutants la plus célèbre, époque à laquelle les X-Men étaient archi populaires et où les Avengers faisaient office de ringards. Mes premières lectures de comics se sont naturellement dirigées vers les titres de Spider-Man (qui lui aussi avait bénéficié d’une adaptation en dessin animée à la même époque) et des X-Men. J’ai donc lu quelques épisodes des disciples du Pr. Xavier par Jim Lee (qui honnêtement ne valaient le détour que pour les dessins) et une dizaine d’intégrales, pour finir par lire le run Tolérance Zéro (publié dans la gamme 100% Marvel à couverture souple). Cette saga était d’une telle nullité, d’une telle vacuité scénaristique que je n’ai pas relu de comics des X-Men jusqu’en 2018 avec la réédition de House of M (parce que je suis un fan des dessins d’Olivier Coipel). Lorsqu’est sorti le premier tome de X-Men Grand Design (la review est ici), j’en ai entendu le plus grand bien. Attiré par le format XXL, j’ai donc fait l’acquisition de cet ouvrage, qui m’a dans l’ensemble si ce n’est conquis, a minima plu. Assez pour que je fasse l’acquisition de sa suite le jour de sa sortie.

L’objet est séduisant. Son format généreux (mais pas son prix), et sa couverture minimaliste justifie déjà le terme design. Cette couverture au rouge saturé avec son logo vintage X-Men accompagné de la silhouette du Phénix Noir en son milieu est tout bonnement somptueuse.

Quant au contenu on se retrouve face à un résumé de l’ère Claremont où l’influence du succès de Star Wars avait déteint sur l’ensemble de la pop-culture et mis au goût du jour le Space Op’. Les X-Men ne furent pas épargnés avec plus (“Phénix noir”) ou moins (les Broods) de succès. J’avais toujours trouvé l’idée d’envoyer ces mutants dans l’espace très kitsch et totalement incohérente. Pour moi, la sauce ne prenait pas.

Je me suis donc retrouvé quelque peu décontenancé à la fin de la lecture de ce deuxième opus de X-Men Grand Design. Mon expérience de lecture se traduit par un sentiment d’ambivalence : j’ai aimé le titre, mais je n’ai pas aimé les histoires.

J’aime beaucoup X-Men Grand Design Seconde Genèse parce que je reconnais à Ed Piskor un formidable talent de narrateur. Ses dialogues concis et son esprit de synthétisme lui permettent de résumer des sagas longues et complexes en quelques dizaines de pages sans que l’on ait l’impression d’avoir un récit qui accélère, l’auteur sachant maintenir un rythme dans l’intrigue très stable. De plus son dessin très vintage et sa coloration en tons froids qui semble voilée de sépia donnent au titre un charme désuet totalement fou, qui nous permettra de lui pardonner quelques approximations dans les postures des personnages.

Mais j’ai tout de même moins apprécié cette suite que je n’ai apprécié le premier tome. Tout d’abord parce que la saga du Phénix noir est une des plus grandes saga Marvel, une des plus réussies. La tension, l’enjeu de la réalité de notre monde, les sentiments des X-Men mis à mal font de cet arc une véritable réussite. La résumer en une cinquantaine de pages est quelque peu frustrant pour qui a lu la version originale. Ensuite, en ce qui concerne la saga des Broods, la déception se situe à un autre niveau : l’histoire en elle-même. Autant le côté Space Op’ de Phénix noir ne m’avait pas dérangé au regard de la qualité du titre, autant en ce qui concerne la saga des Broods je trouve cela proche du ridicule. Les X-Men dans l’espace je n’aime pas cela, je ne les trouve pas crédibles dans cet univers. Les amener là-bas m’avait toujours semblé très téléphoné. Si en plus, on les fait s’affronter avec des vilains aliens qui prennent possession de leur corps et qui ressemblent étrangement aux xénomorphes tirés du film de Ridley Scott, là j’ai envie de fuir, tout simplement.

Néanmoins la patte et le talent d’Ed Piskor rendent le titre agréable, un peu en-deçà du tome 1, mais indispensable pour qui a commencé la collection “Grand Design“.

Bref un titre indispensable pour les fans des X-Men. La touche artistique vintage d’Ed Piskor fait toute la saveur du titre, magnifiée par son talent de concision et de compilation de la riche histoire des mutants de Xavier.

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 
Business-man de petite envergure, professionnel de santé, pratiquant d'arts martiaux, joueur de jeux de plateaux, lecteur de comics, fan de littérature US


Vos commentaires :

Accueil Forums X-Men Grand Design : Seconde Genèse

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  PrimeSinister, il y a 3 semaines et 4 jours.

  • Auteur
    Messages
  • #27996

    PrimeSinister
    Modérateur

    Un titre indispensable pour les fans des X-Men. Même si les épopées ne sont pas toutes de même qualité, la touche artistique vintage d’Ed Piskor fait toute la saveur du titre. Magnifiée par son talent de concision et de compilation de la riche histoire des mutants de Xavier, cette seconde genèse est une réussite.

    [Retrouvez l’article de primesinister à l’adresse X-Men Grand Design : Seconde Genèse]

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.