Le 1er collectif comics de France

 


 
 

[Review] Ether Tome 1

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
4 votants

 

Point(s) fort(s) :


Un univers fou
Des dessins superbes
Une ambiance mélancolique parfaitement réussie
Un humour qui dépote

Point(s) faible(s) :


Rien
Nada
Walou
Ok, les dessins pourront ne pas plaire


 
En résumé
 

Ether est un bijou. Rempli d’une grande mélancolie, c’est une œuvre qui sait vous cueillir pour peu que vous soyez sensible à son message et à son univers d’une grande beauté. En somme, c’est la réunion parfaite entre deux artistes qui participent chacun à une grande œuvre du comics moderne.

 
Infos techniques
 

Histoire : Matt Kindt
Dessin : David Rubin
Couleur : David Rubin
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié il y a 3 mois par

 
Dans le détail...
 
 

Pas de restauration de MP !

Matt Kindt est un auteur dont je connais finalement très peu les travaux mais où chaque nouvelle lecture me comble davantage. Ether ne fait pas exception à la règle et pour 10 euros, vous pouvez dégoter une des meilleures lectures comics de cette année.

On y suit les aventures de Boone Dias, un aventurier que l’on pourrait prendre pour un Indiana Jones bien plus cartésien et beaucoup plus déprimé. Sa plongée dans cet autre univers qu’est l’Ether ne change pas ses postulats scientifiques et il continue à réfléchir et à agir en tant que scientifique dur où chaque événement, même le plus magique en apparence trouve une explication cohérente pour lui. L’intelligence de Matt Kindt est dans un premier temps de ne pas vouloir tout rationaliser, son personnage le fait mais ce n’est pour ça qu’en tant que lecteur, nous sommes amenés à réfléchir de la sorte. Pour quelqu’un comme moi qui déteste qu’on lui explique tout et que l’on trouve une explication scientifique et rationnelle à tout, c’est un vrai plaisir. Mais c’est néanmoins cet esprit très cartésien qui lui permet de comprendre et de résoudre des enquêtes que personne d’autre ne se sent capable de solutionner. Pourtant, l’aide de personnages habitants de l’Ether viendra lui donner des éléments de déduction supplémentaires. On voit ici poindre la nécessité de la cohabitation, la persistance d’un constant équilibre entre la logique et l’imaginaire débridée, la nécessité de tenter de se remettre en cause.

Mais ce qui m’a cueilli dans Ether, c’est le moment où j’ai cru comprendre de quoi parlait l’œuvre. L’Ether n’est qu’une métaphore pour les endroits où certains préfèrent s’évader. Soit parce que ce dernier est trop routinier, soit parce qu’ils ont besoin de plus. Je pense que Matt Kindt tente de parler de la création artistique et de ses ravages et de comment les artistes (mais pas que) peuvent s’aliéner de notre réalité. La manière dont Boone Dias va dans l’Ether est empreint d’une tristesse et d’une mélancolie forte. La puissance des dessins et de la colorisation de David Rubin a su me transpercer en plein cœur. C’est bien simple, dès le moment où j’ai assisté à cette scène, j’ai été embarqué dans le récit. L’idée du récit d’enquête dans un univers fantastique a vite laissé sa place à autre chose de plus profond et de bien plus singulier. La lecture s’est achevée dans un sentiment d’empathie pour le héros lorsque l’on comprend jusqu’à quel point il est allé pour pouvoir explorer ce territoire inconnu et fascinant qu’est l’Ether.

Et cet univers est une perle. Rempli de folie, d’éléments comiques qui viennent contrebalancer à merveille la mélancolie douce-amère qui transpire de l’œuvre. On voit ici toute la générosité de deux artistes au maximum de leur complicité qui créent un univers foutraque, bourré d’idées farfelues et d’autres plus crédibles mais où tout respire la création débridée et sans limites. Les compositions de pages de David Rubin et les petites idées qui fourmillent dans de nombreuses pages sont extraordinaires et le niveau de détails de certains scènes est ahurissant. Tout cela participe à donner vie à ce superbe univers qui enchante la rétine.

Bref, Ether est un bijou. Rempli d’une grande mélancolie, c’est une œuvre qui sait vous cueillir pour peu que vous soyez sensible à son message et à son univers d’une grande beauté. En somme, c’est la réunion parfaite entre deux artistes qui participent chacun à une grande œuvre du comics moderne.
Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

Les mots clé de cet article
David Rubin Ether Matt Kindt

 
Comics Grincheux est un râleur compulsif. Il râle sur tout et à force de râler sur Batman V Superman et la renumérotation Marvel, il a décidé d'ouvrir un blog pour raconter ce qu'il aime et surtout ce qu'il n'aime pas. Et maintenant, il râle avec les amis de LesComics.fr mais propose aussi des analyses de la narration des auteurs.


Vos commentaires :

Accueil Forums [Review] Ether Tome 1

Ce sujet a 2 réponses, 3 participants et a été mis à jour par  Matt, il y a 2 mois et 2 semaines.

  • Auteur
    Messages
  • #21003

    Comics Grincheux
    Admin bbPress

    Ether est un bijou. Rempli d’une grande mélancolie, c’est une œuvre qui sait vous cueillir pour peu que vous soyez sensible à son message et à son univers d’une grande beauté. En somme, c’est la réunion parfaite entre deux artistes qui participent chacun à une grande œuvre du comics moderne.

    [Retrouvez l’article de comics-grincheux à l’adresse [Review] Ether Tome 1]

  • #21026

    Rouflaquettes
    Participant

    Je vais rapidement aller profiter du prix de lancement à 10€, difficile de pas être convaincu par cette review.

    • #21238

      Matt
      Admin bbPress

      Et David Rubin est un excellent artiste !

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.