Le 1er collectif comics de France

 


 
 

[Review] Aquaman Sub-Diego Tome 2

 
Not' note
 
 
 
 
 


Vos notes
3 votants

 

Point(s) fort(s) :


De bonnes idées
Efficace
Méra, meilleur personnage !

Point(s) faible(s) :


Inconstance scénaristique, narrative et graphique
Aucune conclusion


 
En résumé
 

Ce tome 2 de Aquaman Sub-Diego n’est pas mauvais, il est même plutôt efficace dans son intrigue. Mais il souffre d’énormes soucis d’inconstances scénaristiques et ne bénéficie pas d’une réelle conclusion. En plus, les dessins sont assez peu harmonieux. Pas vraiment une bonne pioche sur le perso.

 
Infos techniques
 

Histoire : John Arcudi, Marc Guggenheim
Dessin : Patrick Gleason, Andy Clarke, Freddie E. Williams II, Leonard Kirk (découpage)
Encrage : Christian Alamy
Couleur : Nathan Eyring
Editeur :
 
Editeur VO :
 
Publié il y a 2 semaines par

 
Dans le détail...
 
 

La tête sous l’eau

Après un tome 1 sympathique mais pété d’incohérences scénaristiques dans tous les sens, ce tome 2 de Aquaman Sub Diego est censé donner une fin à l’intrigue. Oui, censé parce qu’en fait, il n’y a pas de fin réelle, le tome s’arrête sur une conclusion mais de nombreuses intrigues sont laissées en suspens ou carrément éliminées et ne seront jamais réglées (ou alors par des biais dignes de la gymnastique intellectuelle en lisant 52).

 

Ça commence bien

Pourtant, ça commence bien. Les différents scénaristes s’équilibrent mieux le travail que dans le premier. Chacun gérant sa partie du récit, entre l’arc principal et des moments plus intimes contant la vie quotidienne de Sub Diego, à travers une enquête, par exemple, ou le développement de relations avec l’Atlantide. Ce mélange est agréable à suivre, même si les dessins de Patrick Gleason (dont j’aime beaucoup le travail) n’aident pas toujours à s’impliquer dans l’intrigue. Avec une physionomie proche du bœuf sous hormones et une écriture montrant souvent un Arthur aussi fin et subtil qu’un éléphant dans un magasin de porcelaine, l’ensemble n’est pas harmonieux du tout et a réussi à me sortir de l’histoire.

En plus, Arthur y est assez insupportable. Toujours en train de râler (sur mon échelle de Grincheux, il est très haut), de pester contre tout le monde, il passe son temps à courir et à gueuler. Autant dire que ce n’est pas le plus engageant. Pour autant, cela s’arrange par la suite. Le mélange des scénaristes donne une certaine inconstance narrative mais au moins, on n’a pas à se fader le caractère pourri de Aquaman à chaque fois. Le véritable problème, pour moi, c’est que l’on retrouve un Arthur qui n’a aucune stature et qui est plus ou moins concerné par Sub Diego selon le scénariste en place.

 

Et ça continue mal

Mais comme dans le premier tome, il y a de bonnes idées. Le retour de Méra, déjà, l’intrigue sur l’ADN de Aquaman, ensuite. Si la première est de très bonne qualité et confirme tout le bien que je pense de la femme d’Arthur (parce qu’il n’y a qu’elle !), elle montre aussi l’impact qu’à Sub-Diego sur la population de Atlantide. Malheureusement, la deuxième bonne idée va s’écrouler au fur et à mesure de l’avancée du récit pour finir par n’avoir aucune conclusion ! Oui, voilà, vous êtes prévenus ! C’est gênant parce que ça donne un sentiment de “tout ça pour ça”, d’autant plus renforcé que la conclusion pouvait se faire rapidement.

Et c’est tout le problème du récit. L’intégration d’Infinite Crisis semble avoir été la très bonne excuse pour dégager cette intrigue qui devenait encombrante et où les scénaristes semblaient n’avoir aucune idée. L’inconstance scénaristique du premier tome explose ici et l’ensemble se finit dans un arc plutôt efficace mais qui retombe dans un schéma très classique pour les lecteurs d’Aquaman. Quel sera le futur de Sub-Diego ? Vous n’en saurez rien, à moins d’aller faire un tour sur Wikipedia. Et cette inconstance scénaristique se mélange à une inconstance narrative et graphique franchement gênante. Les styles d’auteurs sont incompatibles, même s’ils offrent des respirations, à aucun moment, je n’ai eu l’impression de lire une intrigue prévue et pensée comme un tout mais plutôt un agrégat d’idées plus ou moins inspirées. Du côté des dessins, on passe de Patrick Gleason à Andy Clarke et Arthur perd une quinzaine d’années avec ce changement. Mais le dessinateur britannique sait donner une autre dimension à Sub – Diego, plus humaine, moins spectaculaire.

Bref, ce tome 2 de Aquaman Sub-Diego n’est pas mauvais, il est même plutôt efficace dans son intrigue. Mais il souffre d’énormes soucis d’inconstances scénaristiques et ne bénéficie pas d’une réelle conclusion.

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.

Pour comprendre nos notes subjectives :
5/5 J’adore
4/5 Trés cool
3/5 Sympa
2/5 Sans plus
1/5 Bof
0/5 Pas pour moi

 
Comics Grincheux est un râleur compulsif. Il râle sur tout et à force de râler sur Batman V Superman et la renumérotation Marvel, il a décidé d'ouvrir un blog pour raconter ce qu'il aime et surtout ce qu'il n'aime pas. Et maintenant, il râle avec les amis de LesComics.fr mais propose aussi des analyses de la narration des auteurs.


Vos commentaires :

Accueil Forums [Review] Aquaman Sub-Diego Tome 2

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Comics Grincheux, il y a 2 semaines et 2 jours.

  • Auteur
    Messages
  • #23369

    Comics Grincheux
    Admin bbPress

    La tête sous l’eau Après un tome 1 sympathique mais pété d’incohérences scénaristiques dans tous les sens, ce tome 2 de Aquaman Sub Diego est censé do
    [Retrouvez l’article de comics-grincheux à l’adresse [Review] Aquaman Sub-Diego Tome 2]

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.