[Review] Reborn

Le best of de la pop culture et de la fantasy.

Reborn Panini ComicsBonnie est une vieille dame qui va mourir sous nos yeux d’un infarctus.
Elle reprend conscience dans un monde dévasté, dans le corps d’une jeune femme qui doit sauver un monde peuplé de toutes les créatures qu’elle a rencontré ou croisé dans sa vie.
Et si le purgatoire était un monde à mi chemin entre la Fantasy et la Science Fiction ?

Reborn
Histoire : Mark Millar
Illustrations : Greg Capullo
Contient les épisodes 1 à 6 de Reborn
Publié par Panini Comics




L’avis de Matt :

Mark Millar lance un titre avec Greg Capullo. Comment voulez vous que ce ne soit pas formidable ?

Greg Capullo Reborn

Le scénariste Mark Millar semble particulièrement prolifique en ce moment.
Son petit dernier propose donc une plongée dans un univers fantastique, dans tous les sens du terme.

Véritable patchwork d’influences, le monde de Reborn est peuplé à la fois de créatures mort-vivantes, de dragons, de véhicules futuristes, de magiciens et d’animaux-humains.
Cette proposition sans limite permet à Greg Capullo de livrer des planches fascinantes et de s’en donner à coeur joie, imaginant des tonnes de design et de créatures en tous genres. Des armures tantôt spatiales, tantôt médiéviales, des épées et des fusils lasers, on trouve finalement de tout dans ce défouloir que ce sont octroyer les deux artistes. On sent d’ailleurs qu’ils s’éclatent à imaginer ce monde de bric et de broc, comme des gosses qui inventeraient une histoire géante en mélangeant tous leurs jouets.

Reborn par Greg Capullo

Niveau histoire, cet univers est emballé dans une sorte d’interrogation philosophique sur l’au delà. En réalité, tout ça n’est ni vraiment utile à l’histoire, ni vraiment intéressant.
Pire, j’ai trouvé que les interactions entre les différents mondes (vous comprendrez en lisant) nuisent à la compréhension et au rythme de l’aventure dans les premières et les dernières pages.
Mark, s’il te plait, arrête la philo et donne nous encore des monstres !

Au final, Reborn pourrait semble être une déception.
L’histoire est hyper classique et l’emballage inepte. Les questions que se pose le scénariste sur l’au-delà alourdissent le récits. D’ailleurs, on se demande encore pourquoi il fallait une si longue intro sur la vie de l’héroïne avant que le titre ne se décide à envoyer du steak. Pourtant le titre surprend car, le plus souvent, Millar lance une idée formidable et c’est sa réalisation qui peut être sujette à quelques lourdeurs. Avec Reborn, c’est l’inverse : le pitch ne sert à rien mais la réalisation offre un univers riche et bourré d’idée qui mériterait une suite… et un scénario.

Une aventure classique dans un monde fantastique qui ne sert que de prétexte à des illustrations magnifiques, le titre n’est rien de plus que ça.
Les pages n’en restent pas moins très réussies et l’aventure cousue de fil blanc tient la route. Reborn est un cadeau de Mark Millar au talent de Greg Capullo. Si comme moi vous aimez cet artiste, ce titre est pour vous.

La note de Matt : 

 

pour comprendre nos notes subjectives : 
5/5 J'adore 
4/5 Très cool 
3/5 Sympa 
2/5 Sans plus 
1/5 Bof 
0/5 Pas pour moi
Commentaires
Categories Matt, Nos chroniques
Jetez un oeil ici...