Posté il y a 3 mois par dans la catégorie Humeurs
 
 

Le Comics Gate pour les nuls

Ah, le Comicsgate, ce groupe de gens décérébrés qui pensent que leur avis sur la façon de faire du comics est le meilleur et qu’ils vont parvenir à mettre à bat les évolutions sociétales que le comics ne fait que suivre. Ces gens qui font croire qu’ils connaissent les comics alors, que tout leur discours traduit un manque flagrant d’analyse de l’histoire du médium et de connaissances.

Ils existent depuis maintenant quelques années et ont déjà fait de nombreuses victimes. Chelsea Cain les avait « embêtés » avec une couverture de sa série sur Mockingbird (Bobbi Morse) où sur son t-shirt était inscrit : « Ask me about my feminist agenda », ce qu’on pourrait traduire par « Demandez-moi mon programme féministe ». Hurlements et consternations chez eux, ils venaient de découvrir que des autrices pouvaient avoir des opinions politiques et les diffuser dans leurs œuvres ! Ils avaient aussi fait parler d’eux avec Heather Antos lorsqu’elle avait publié une photo d’elles avec d’autres éditrices de chez Marvel buvant un milk-shake à l’occasion d’un événement comics. Grosse honte, les femmes envahissent les comics et vont polluer avec leurs vagins sales et leurs gros seins leurs lectures préférées. Un mouvement de soutien s’organise à travers le #MakeMineMilkShake.

Ils ont récidivé le week-end dernier en harcelant la veuve de Darwyn Cooke, Marsha Cooke. Pourquoi ? Parce qu’elle a osé répondre à un membre de ce mouvement ! Elle lui indiquait, alors qu’il affirmait que son défunt mari les soutenait, qu’il pensait tout le contraire d’eux. Rafale de tweets injurieux et complètement déconcertants. Attaquer une veuve paraît complètement absurde et surtout c’est chercher à remettre en cause tout le boulot de Darwyn Cooke. Il est celui qui dessiné Wonder Woman comme plus grande que Superman, il n’a cessé, malgré son style très influencé par les pin-up de mettre en valeur des femmes fortes et de montrer leur importance. Il était un chantre de la défense des plus vulnérables et des plus opprimés, comme de nombreux artistes des comics.

 

L’immense ras-le-bol

Mais surtout et je vais être très franc avec vous : j’en ai plus que plein le cul de ce groupe qui pense être meilleur que tout le monde et pensent avoir une quelconque influence sur l’avancée de la société ! Qu’ils aient des idées en retard de près d’un siècle, grand bien leur fasse, la société avancera sans eux et c’est tant mieux ! Mais qu’ils pensent que ces idées les autorisent à insulter, harceler et bafouer la création artistique est un phénomène qui me sidère de plus en plus. Non seulement, ils se sentent investis d’une mission sacrée qui les rapproche autant de l’attardé profond que de Hitler (on peut mélanger les deux exemples en un seul) mais ils pensent avoir détecté le complot des LGBT et des communautés racisées pour se faire représenter dans les médias. Leur argument phare : c’est une manœuvre financière ! Sous couvert de critiquer une forme de capitalisme purement intéressée, ils en profitent pour déverser leurs idées nauséabondes. Alors, évidemment, les grands groupes ont tout intérêt à prendre la représentativité au sérieux. Cette représentation leur permet d’élargir le public. Mais n’y a-t-il pas un intérêt à ce que la communauté des lecteurs de comics s’agrandisse ? N’est-ce pas intéressant d’élargir ses horizons ? Ms Marvel me permet d’apprendre de nombreuses choses sur les musulmans. Chose dingue : ils sont comme nous !

En plus, les membres de ce mouvement se sentent fiers d’eux parce qu’ils sont soutenus par une figure importante de la scène comics qui les a grandement aidés ce week-end et auparavant. Je ne le nommerai pas, si vous le connaissez un peu, vous saurez qui c’est, sinon, je vous invite à faire des recherches. Les fans risquent de tomber des nues. Personnellement, j’ai pris la décision de le boycotter. Vous trouverez ça bête parce qu’il ne touche que peu de sous et je m’en fiche copieusement. Je ne veux pas faire de pub à quelqu’un qui se sent bien quand il répète les phénomènes d’oppression qu’il serait temps qu’on abolisse.

Parce que mon problème le plus important est là : je n’en peux plus de ces phénomènes d’oppression. De ces envies de domination de quelques imbéciles sur les femmes, sur les homosexuels, sur les arabes, les noirs, les asiatiques, etc. Ces gens pensent qu’ils savent tout et ils sont incapables de se remettre en cause, que ce soit dans leurs attitudes ou dans leurs comportements complètement stupides. Le monde est rempli de gens qui ne sont pas d’accord entre eux. Mais les plus intelligents discutent malgré leurs divergences et, s’ils ne font pas toujours évoluer leur position, ils arrivent à parler, à communiquer. Twitter et une catégorie de personnes a complètement vidé cela. Ce réseau social n’est plus un espace de débat. Chacun est certain de détenir la vérité… Spoiler : il n’y a de vérité ! Il n’y a que ton avis qui peut varier entre passablement intéressant et carrément chiant. Au-delà de cette ligne, aucune vérité n’émerge et n’émergera jamais. Les gens ne sont plus conscients que ce qu’ils disent n’est que le produit de leur subjectivité qui est elle-même le produit de plein d’éléments dont l’éducation qu’ils ont reçue. Il serait temps qu’on arrête de croire que notre parole est sacrée, divine ou je ne sais quoi d’autre. Notre avis est tout autant valide que celui d’un autre et devenir agressif parce qu’on est en désaccord, c’est faire preuve de stupidité.

 

La preuve d’un manque de culture évident.

Ce mouvement pourri ne me semble qu’être la conséquence de ce problème. Les gens pensent que leur subjectivité les fait détenir une vérité qui serait la seule qui vaille et la parole la plus agressive et la plus intolérante se libère à cause de ça. De là, ces individus pensent qu’ils mettent en avant un problème qu’est l’évolution de la société qui pousse les comics à être dépravés et les rendraient de moins en moins bon. En gros, ça ne les dérangeait pas quand il y avait des noirs mais il ne fallait pas que ça s’appuie sur des problèmes politiques ou sociaux. Finalement, ils ne se rendent pas compte qu’ils sont le problème. A force de nier l’évolution de la société et d’en nier la transposition dans notre médium, ils oublient qu’ils se bloquent dans un passé qu’ils idéalisent et dont ils oublient des éléments importants. Bah oui, les X-Men ne sont jamais qu’une bande d’opprimés qui veulent exister et qu’on empêche d’exister parce qu’ils sont différents. C’était déjà politique quand Len Wein écrivait Giant Size X-Men #1. Ça l’est toujours quand Tom Taylor écrit X-Men Red ! Certains comics n’ont pas attendu l’époque actuelle pour traiter de sujets politiques ou sociétaux. Au-delà des X-Men, la question du féminisme était déjà traitée par William Moulton Marston, par O’Neil et Adams. La condition des noirs était aussi traitée par ces derniers. Luke Cage est une preuve de la prise en compte du mouvement de la blacksploitation.

A chaque fois, c’était toujours la même critique de l’oppression qu’une catégorie dominante exerce sur d’autres qui leur serait inférieurs. Parce que les comics ont été créés par des fils d’immigrants, des individus opprimés qui ont dû se battre pour accéder à un statut et une reconnaissance que la société ne voulait pas leur donner. Et moi, en tant que mec blanc hétérosexuel, je me dois de me dresser contre ces imbéciles qui ne me représentent pas et qui doivent être étouffés dans leurs propos. Ces mêmes imbéciles qui voudraient aller à l’encontre de tout ce que les comics sont dans leur essence même. Ces mêmes imbéciles qui voudraient nous faire croire que Preacher n’avait pas de contenu politique et râlent quand la série TV se moquent ouvertement des racistes. Ces mêmes imbéciles qui voudraient oppresser des auteurs/autrices, éditeurs/éditrices, etc. pour montrer leur quelconque supériorité et surtout sauver le comics.

Parce que là où ils pensent détecter un gigantesque complot, ils ne font que masquer leur racisme et leur intolérance viscérale. Ils se camouflent derrière une critique qui pourrait passer pour de l’anticapitalisme mais qui ne tient pas. Les comics ont toujours été politique. La preuve : le pays le plus avancé de l’univers Marvel est un pays africain. Imaginaire, OK mais le geste est puissant.

Et leur rejet des évolutions se traduisant en du harcèlement emporte des comportements totalement infantiles (comprendre : stupides). Comme les autres mouvements du même genre, il n’est que le produit de types geignards qui pensent que le médium leur appartient et qu’ils ont le droit de devenir comme les méchants de leurs histoires. Ils ont oublié que Peter Parker se faisait harceler et était donc un opprimé ? Ils ne valent finalement pas mieux que le Joker et tant d’autres méchants, à la différence près que ces derniers ont une qualité : un certain sens de l’honneur. Les mecs ne se rendent même pas compte que la diversité existait déjà, elle était juste invisible parce que camouflé dans des métaphores. Mais sûrement qu’ils ne se rendent pas compte que leur culture comics n’est pas si importante qu’ils veulent le faire croire. Peut-être ne sont-ils finalement qu’une bande d’intolérants qui se camouflent derrière une culture pour balancer des horreurs ?

Pour conclure, je pense que la meilleure manière de lutter contre eux, c’est en continuant à propager notre amour pour les créateurs, pour la diversité et pour les valeurs auxquelles nous croyons. A titre personnel, je continuerai à vous casser les noix avec l’importance de la représentativité, de la diversité. Parce que ce n’est pas du politiquement correct, c’est juste l’acceptation de la réalité du monde ne peut pas être déniée aussi stupidement. Les noirs, les arabes, les homosexuels, toutes les communautés existent. Peu importe votre avis dessus et peu importe le mien, cela n’a aucune importance !

La réalité du monde, c’est qu’il est aussi diversifié que les pouvoirs de nos super-héros et si vous ne le comprenez toujours pas, cassez-vous !

 

 

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.


 
Comics Grincheux est un râleur compulsif. Il râle sur tout et à force de râler sur Batman V Superman et la renumérotation Marvel, il a décidé d'ouvrir un blog pour raconter ce qu'il aime et surtout ce qu'il n'aime pas. Et maintenant, il râle avec les amis de LesComics.fr mais propose aussi des analyses de la narration des auteurs.