Posté il y a 1 mois par dans la catégorie Dossiers
 
 

[Calendrier de l’avent] Jour 9 : Horreur

Calendrier de l’Avent – Jour 9 : Horreur

 

Bienvenue dans cette rubrique du Calendrier de l’Avent Comics consacré à une sélection de titres horrifiques recommandés par nos différents chroniqueurs !

 

Le choix de Dram00n :

Black Hole

Black Hole est tout simplement une oeuvre indescriptible. Bien que j’ai été très surpris par ce récit et par sa qualité, je peux reconnaître qu’il ne sera pas du goût de tout le monde et qu’il trouvera beaucoup de détracteurs par son histoire. Black Hole est une oeuvre majeure de Charles Burns avec un discours sociétal non caché comme trame de fond. L’histoire nous partage la propagation d’une maladie sexuellement transmissible qui va transformer les jeunes contaminés (queue de lézards, deuxième bouche,…), le récit traite de l’errance des adolescents et de leur sentiment d’exclusion. Alors pourquoi mettre ce titre dans la catégorie “Horreur” ? Simplement parce que le récit est malaisant, angoissant et le lecteur aura rapidement une sensation inconfortable. Au-delà d’une lecture, il est plutôt ici question d’une expérience. Une oeuvre de qualité avec un style graphique aussi particulier que son scénario, mais qui ne parlera qu’aux lecteurs prêts à se plonger et s’investir pleinement dans la lecture.

 

Le choix de Spider-Matt :

Spawn

L’agent spécial Al Simmons est tué lors d’une mission pour les États-Unis d’Amérique. À sa mort il finit en Enfer où le démon Malebolgia lui propose de passer un pacte avec lui : s’il accepte de devenir son agent de l’Enfer, un Hell Spawn, et de mener ainsi les troupes infernales contre celles des Cieux le jour de l’Armageddon, en échange il sera renvoyé sur Terre où il y retrouvera sa femme. Al accepte et atterrit donc sur Terre mais cinq ans plus tard et complètement défiguré. Sa femme s’est remariée avec son meilleur ami et ils ont une fille. De plus il se voit dorénavant enfermé dans un corps nécroplasmique doté de pouvoirs et affublé d’une cape qui semble avoir une volonté propre. Se sentant dupé, il va décider de la jouer en solo et va se mettre à dos le Ciel et l’Enfer. Spawn est tout simplement un monument des comics et le bébé du célèbre Todd McFarlane. L’univers dans lequel il nous plonge est poisseux, sordide, très violent tout en étant narré d’une façon très poétique et mélancolique. Les personnages sont attachants, surtout Al pour qui j’ai développé une réelle empathie au fur et à mesure de l’avancée de l’histoire. Voir cet homme qui était certes assez mauvais de son vivant chercher sa rédemption, faire tout pour aider ceux qui sont abandonnés, dans le besoin et subir un nombre de tourments incalculables ne laisse pas de marbre. Et c’est ce qu’est Spawn : un homme qui cherche le pardon en voulant libérer l’humanité du joug d’entités célestes qui n’en ont jamais rien eu à faire des habitants de ce bas monde. Un homme maudit qui se battra jusqu’au bout pour la nouvelle famille de sa femme, même s’il risque d’être damné éternellement pour ça. Un comics conseillé aux adultes et aux adolescents assez âgés tout de même.

 

Le choix de Comics Grincheux :

Wytches

D’après moi, les récits d’horreur doivent raconter plus qu’une simple histoire d’un tueur fou traquant des imbéciles.

Wytches fait partie de cette gamme de récits où l’horreur permet de construire un récit sur les liens parents-enfants très émouvant. Il se permet aussi de revisiter le mythe des sorcières sous un nouveau jour qui fait écho au harcèlement et au qu’en dira-t-on. Et le trait de Jock permet de souligner la violence du récit, en faisant un pur comics horrifique qui risque de vous hanter pendant quelques temps.

Retrouvez la review de Wytches par notre Dram00n !

 

Le choix de PrimeSinister :

Locke and Key

Suite au meurtre du père et au viol de la mère, les Locke partent se ressourcer dans leur demeure ancestrale de Keyhouse. Cependant d’étranges phénomènes semblent s’y produire : certaines clefs déclenchent d’extraordinaires pouvoirs lorsque l’on traverse les portes qu’elles ouvrent… Nourri par un dessin ultra-dynamique et un scénario au rythme remarquable, Locke and Key se place comme le parangon des comics indépendants : c’est un récit majeur et très accessible qui met tout le monde d’accord. A qui on l’offre ? A tout le monde, c’est une oeuvre universelle !

Retrouvez les reviews de Locke and Key par ce même PrimeSinister.

 

Le choix de Ginlange :

Neonomicon

Alan Moore a marqué à jamais le monde des comics aux travers de ses nombreux chefs d’œuvres, de Watchmen à V pour vendetta en passant par From Hell. Mais parmi ses écrits moins connus mais tout aussi efficaces et uniques, il y a Neonomicon. Grand admirateur d’H.P Lovecraft et avant sa trilogie Providence, Moore réinterprétait déjà les mythes du maître de l’horreur cosmique dans les pages d’un one shot horrifique à l’atmosphère irrespirable. Un agent du FBI doit enquêter sur une série de meurtres sordides entre rite satanique et barbarie sexuelle. Il va découvrir un monde dont il ne connaissait pas l’existence, quitte à perdre sa santé mentale. D’une froideur exemplaire, Neonomicon s’inspire des mythes de Lovecraft et notamment du Necronomicon pour un récit à l’horreur asphyxiante, aussi sombre que sanglant, une plongée dans un univers d’une noirceur abyssale. Burrows dépeint cette terrible chute aux enfers de traits (trop) détaillés et dérangeants, aussi fascinants que nauséabonds. Un comics pour les fans de Lovecraft et les amateurs de sensations fortes, à ne surtout pas mettre entre toutes les mains !

 

Skybourne DelcourtLe choix de Kit Fisto :

Skybourne

Imaginez que les « Légendes Arthuriennes » soient réelles et que certains individus de cette période aient prolongé leur vie jusqu’à notre époque. Franck Cho imagine ici un récit avec des surhumains immortels, des magiciens et des créatures violentes et sanguinaires. Action, aventure et horreur mènent à tambour battant cette histoire, où une immortelle sexy et décomplexée, ainsi que son frère, sont à la recherche d’artefacts légendaires disparus pour le compte d’une agence secrète du Vatican. Entre mythologie, action, humour et scènes gores, le lecteur (averti) sera comblé par l’imagination et les planches de Monsieur. Disponible chez Delcourt .

Une review de Skybourne par notre Kit Chouchou est disponible.

 

Le choix de Matt :

Grave, Les Contes du Cimetière

Grave est un hommage de l’artiste Richard Corben aux récits d’horreur des années 50. Des aventures de quelques pages peuplées de monstres, de créatures, de malédictions et d’un humour noir particulièrement piquant. Le destin se retourne souvent contre les personnages de ces récits qui profitent du talent incroyable de Richard Corben. L’artiste a un style encore aujourd’hui inimité et ce livre est un incontournable très attendu au festival d’Angoulême.
Je te propose de le découvrir avant que ce soit cool !

 

Le choix de Captain Talbot :

Teddy Bear

Alors que tous le monde s’attendait à ce que je mette Gideon Falls, titre phare de cette fin d’année je préfère pourtant mettre en avant un titre qui m’a marqué à plusieurs titres. Il s’agit de Teddy Bear, un livre sur les enfants soldats. Un récit du label 619 à la fois bouleversant et riche en enseignements. Suivez la spirale infernale du jeune Odressa dans une guerre sans pitié. Sanglant, effroyable et graphiquement superbe, vous ne pouvez pas rester insensible.

Réservé à un public aux reins solides, il offre une excellente lecture instructive.

Une review de ce Teddy Bear par Talbot le magnifique.
Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.


 
Passionné de cinéma, séries, sport, biathlon et de comics. Idolâtre Brian K. Vaughan et passionné de comics, je pense être exigeant sur tout mais au final je suis très bon public. Ou l'inverse...