Posté il y a 5 mois par dans la catégorie Dossiers
 
 

[Calendrier de l’avent] Jour 14 : Gangster

Calendrier de l’Avent – Jour 14 : Gangster

 

Bienvenue dans cette rubrique du Calendrier de l’Avent Comics consacrée à une sélection de titres de gangsters recommandés par nos différents chroniqueurs !

 

Le choix de Dram00n :

East of West

Sans être un véritable récit de Gangster, on se rapproche plutôt d’une histoire de science-fiction westernique. Récit qui tourne autour des Quatre Chevaliers de l’Apocalypse, on a le droit ici à une oeuvre avec un univers très riche et des personnages très bien construits. Même si le premier tome fait office de mise en place, il faut reconnaître que les éléments présentés dans un premier temps intriguent et donnent envie d’en découvrir plus. Il faut par contre accepter de ne pas tout comprendre tout de suite et savoir être patient. Ca tombe bien, la série se terminera en 2018, donc si vous aimez tout enchaîner, cela sera bientôt possible. Mention très spéciale aux dessins que je trouve sublimes et qui aident à l’immersion.

 

Le choix de Spider-Matt :

Big Man Plans

Arrêtez moi si vous la connaissez : c’est l’histoire d’un nain qui est dans un bar. Bon ça démarre comme une mauvaise blague mais ça n’en est pas une. Ce nain est très énervé et très violent. Il cherche à venger une injustice terrible que nous découvrirons au fil de l’histoire. Durant son périple semé de morts, nous en apprendrons plus sur son passé impitoyable et traumatisant qui a fait de lui l’homme qu’il est aujourd’hui. Un comics très dur qui nous montre l’Homme dans ce qu’il a de plus sombre au fond de lui. L’aspect visuel du titre joue un rôle primordial dans l’expérience de lecture. Le scénario et les dessins se marient parfaitement pour nous offrir quelque chose de passionnant et de dérangeant. À réserver à un public très très averti.

 

Le choix de Comics Grincheux :

100 Bullets

Un récit de gangsters labyrinthique et qui embrasse différentes formes de voyous, passant des mecs en costumes, aux gros barbus et aux gangs de banlieue, 100 Bullets est surtout un récit dense, à la galaxie de personnages impressionnante et au travail graphique complètement fou.

C’est aussi un récit violent, qui va droit au but mais commence comme une succession d’histoires indépendantes avant de construire une trame riche où vont s’affronter des personnages corrompus jusqu’à la moëlle des utilisent des criminels comme pions.

 

Le choix de PrimeSinister :

Scalped

La réserve indienne de Prairie Rose n’a de rose que le nom… Chômage, alcoolisme, trafic de drogues, prostitution, gangrènent les lieux. L’ouverture prochaine d’un casino par Red Crow, mafieux local, ne plaît guère au FBI qui infiltre l’un de ses agents, Dashiell Bad Horse. Dashiell est né dans cette réserve qu’il s’est empressé de fuir à l’adolescence. Il est de retour et il est en colère ! Enorme coup de coeur pour ce titre de Jason Aaron et de R.M Guerra qui nous dépeignent une communauté et un paysage qui sont bien loin de l’idée folklorique que l’on se fait des réserves indiennes. Un récit passionnant, violent et terriblement juste qui se dévore de bout en bout ! A qui on l’offre ? A tata Ginette qui est fan de films d’action !

 

Le choix de Ginlange :

Deadly Class

Le 16 janvier 2019 sortira sur Syfy le premier épisode de Deadly Class, pour l’occasion il serait grand temps de recommencer, ou simplement commencer, la lecture de cette petite perle ! Rick Remender, l’un des scénaristes indépendants les plus en vue actuellement au coté de Jeff Lemire ou Brian K Vaughan, nous livre avec Deadly Class son œuvre la plus personnelle. Black Science, Seven to Eternity, Low, toutes ses œuvres parlent de famille à la dérive, d’amours contrariées, de personnages essayant simplement d’avancer malgré leurs fêlures. Deadly Class ne fait pas exception à la règle. Marcus, jeune SDF au bord du suicide se fait recueillir dans une école pour le moins spéciale, l’Académie Kings Dominion des Arts Létaux, qui enseigne l’art d’être assassin. Côtoyant filles et fils de mafieux, de yakuzas, ou membres du Cartel, Marcus ne pouvait trouver une meilleure famille. De l’aveu même de l’auteur, son œuvre est une autobiographie empreinte de fiction (Remender n’a normalement aucun meurtre à son actif) dans son portrait d’une adolescence à la dérive dans les années 80, d’êtres en perte de sens et de repères ne cherchant qu’à aimer et se sentir en vie. Rock n’ Roll et jouissive, Deadly Class est une série brutale et sans temps mort, nihiliste à souhait et comportant bon nombre de moments d’anthologie, elle est surement la meilleure série de son auteur et une lecture obligatoire pour tous les fans de comics. Une tuerie !

 

 

Le choix de Captain Talbot :

Moonshine

Vous voulez une histoire mêlant gangsters, fantastique et vapeurs d’alcool ? Plongez dans les pages de Moonshine pour suivre les aventures de Lou Pirlo parti essayer de négocier un contrat pour de l’alcool de contrebande en pleine Prohibition…. la paire Risso/Azarello signe un titre d’ambiance très réussi.
Au lieu d’offrir une bouteille de whisky à votre cousin alcoolique, ouvrez lui l’esprit avec Moonshine.
Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.


 
Passionné de cinéma, séries, sport, biathlon et de comics. Idolâtre Brian K. Vaughan et passionné de comics, je pense être exigeant sur tout mais au final je suis très bon public. Ou l'inverse...