Posté il y a 5 mois par dans la catégorie Dossiers
 
 

[Calendrier de l’avent] Jour 11 : One-Shot

Calendrier de l’Avent – Jour 11 : One-Shot

 

Bienvenue dans cette rubrique du Calendrier de l’Avent Comics consacrée à une sélection de titres One-Shot recommandés par nos différents chroniqueurs !

 

Le choix de Dram00n :

Motor Girl

C’est tout simplement une grande claque. Motor Girl c’est comment parler d’un sujet aussi important et grave que le syndrome post-traumatique avec beaucoup d’humour et de légèreté. Dans beaucoup de récits, parler de sujets sensibles tels que la mort par exemple, on retrouve souvent une recherche de pitié par les auteurs et je suis souvent déçu d’avoir une lecture qui veut me forcer à pleurer donc je deviens très vite imperméable. Ici, ce n’est pas le cas, le but de Terry Moore est de nous faire prendre conscience mais tout en profitant d’une lecture “joyeuse”, tendre, sensible, drôle et je n’ai pas encore attaqué les superlatifs. Tout est excellent dans ce récit, les personnages, les dessins, le scénario, une lecture pour tout le monde, mais attention, vous ne voudrez plus le lâcher.

 

Pour plus de détails, retrouvez la review de Motor Girl ici

 

Le choix de Spider-Matt :

Kingdom Come

Dans un monde où les héros comme Superman et Batman on été remplacés par une génération plus jeune mais aussi plus violente, les anciens justiciers vont devoir sortir de leur retraite afin de leur inculquer des valeurs comme la justice et l’honneur. Attention : chef d’œuvre. Le duo Mark Waid et Alex Ross fait des merveilles sur cette œuvre. Il est courant de lire des récits montrant des Terres parallèles avec des histoires qui auraient pu se passer. Mais rarement leur qualité atteint ce niveau. Superman incarne ici l’exemple à suivre (encore plus que d’habitude). Il sort de sa retraite et est bien décidé à montrer à tous ces nouveaux arrivants super-héros ce que veut dire être un défenseur du bien. On s’amuse à découvrir ce que sont devenus tous ses anciens partenaires, comme par exemple un Flash qui n’est plus qu’un flou rouge car il ne s’arrête plus : trop de choses à faire. Le récit est passionnant de bout en bout et très bien maîtrisé. Les dessins du grand Alex Ross achèvent de faire de cette histoire un incontournable. De plus l’édition d’Urban Comics est bourrée de bonus pour faire durer le plaisir. Les adultes et ados vont adorer.

 

Le choix de Comics Grincheux :

The Escapists

Brian K. Vaughan est un grand auteur, Saga le prouve à chaque tome ; mais on connait moins certaines de ses œuvres de « jeunesse » dont The Escapists fait partie. Urban a eu la bonne idée de ressortir le titre il y a quelques temps maintenant et vous êtes peut-être passé à côté. Reprenant un roman qui se faisait une biographie fictive de Joe Shuster et Jerry Siegel, le comics va permettre à l’auteur de confirmer son amour du médium, de ses personnages et surtout de ceux qui le font vivre : créateurs, créatrices, lecteurs et lectrices. Il y raconte les histoires d’un fan qui veut devenir le nouvel auteur d’un super-héros oublié et qui va se confronter à la dure réalité du monde de l’édition. Le récit ne verse jamais dans la gratuité, dans la critique facile, tout y est abordé subtilement pour proposer une réflexion sur l’industrie du comics.

 

Pour plus de détails, retrouvez la review de The Escapists ici

 

Le choix de PrimeSinister :

UN3

L’O.N.U dispose d’un organe peu connu mais (malheureusement) très actif. Il s’agit du World Food Program qui intervient lors de crises alimentaires au niveau mondial. Une urgence de niveau 3 correspond au niveau de crise le plus grave… Dans cette oeuvre, l’écrivain Joshua Dysart lève le voile sur une vérité qu’il est dure de lire : en 2018, à quelques heures en avion de nous, des gens meurent de faim. Oui nous le savons, mais pourtant nous l’ignorons. Au travers d’un récit touchant, cinglant et d’un dessin saisissant, UN3 nous ouvre les yeux. A qui on l’offre ? A tout le monde et par palettes !

 

Pour plus de détails, retrouvez la review de UN3 ici

 

Le choix de Ginlange :

Mon Ami Dahmer

Derf Backderf a été au lycée avec l’un des tueurs en série les plus connus des Etats-Unis. D’une petite anecdote que tu sors en fin de soirée, Backderf écrit l’un des comics indépendants les plus frappants de la décennie. Contant les souvenirs de son ancien ami, Jeffrey Dahmer, qu’il recoupe avec des interviews de ses autres camarades de l’époque et des enquêtes du FBI, l’auteur livre un récit étonnamment tendre et un portrait tout en contraste d’un adolescent à qui personne n’est venu en aide. Plutôt que de raconter l’indicible, il nous expose les symptômes qui ont pu y conduire, une vision réaliste et déprimante d’une horreur qui aurait pu être évitée. Terminant sur le premier meurtre du tueur, Derf nous marque à vie par la singularité d’un comics comme on n’en a jamais lu. Tantôt drôle, tantôt glaçant, Mon Ami Dahmer est une lecture inoubliable par ces sentiments ambivalents qui nous assaillent, le récit de la jeunesse d’un tueur, un comics autobiographique, le portrait d’une Amérique des années 70, il est tout ça et bien plus à la fois. Exigeant et parfois dur, un récit à ne pas mettre entre toutes les mains, mais assurément à découvrir s’il vous intrigue.

 

Le choix de Captain Talbot :

Punk Rock Jesus

Et si on clonait Jésus, et si on filmait sa vie dans une téléréalité ? Voilà le point d’entrée de Punk Rock Jésus, rajoutez à ça un garde du corps ex-membre de l’IRA, un producteur avide et prêt à tout, saupoudrez le tout de morceaux de rock, vous obtiendrez peut-être ce qui est l’œuvre la plus aboutie de Sean Murphy. En plus c’est magnifique bref c’est un incontournable de ces 5 dernière années !

Pour les fans de rock, de comics et tous les autres aussi.

Pour plus de détail, retrouver la review de Punk Rock Jesus ici

Avez-vous apprécié cet article?
N’hésitez pas à le dire dans les commentaires. Ça nous fait toujours plaisir de vous lire.

Pour faire connaitre le site et nous soutenir, vous pouvez aussi partager nos publications sur les réseaux sociaux ou vous abonnez à notre newsletter.
Merci.


 
Passionné de cinéma, séries, sport, biathlon et de comics. Idolâtre Brian K. Vaughan et passionné de comics, je pense être exigeant sur tout mais au final je suis très bon public. Ou l'inverse...