[Review] X-O Manowar l’intégrale tome 1

Aric… smash !

X-O Manowar 1 par Bliss ComicsLe guerrier wisigoth Aric de Dacie et ses hommes sont enlevés par des extra-terrestres. Nous sommes en l’an 402 et le groupe va être réduit en esclavage au cœur d’un vaisseau spatiale.
Aric va pourtant entrer en contact avec une relique, l’armure Shanhara. A son contact, il obtient un puissance suffisante pour s’échapper, retourner sur Terre et découvrir que 1600 ans se sont écoulées. Doté de pouvoirs immenses, projeté dans un monde qui n’est pas le sien, il va tenter de se faire justice et de se venger de ses geôliers.

X-O Manowar l'intégrale tome 1
Auteurs : Robert Venditti, Matt Kindt
Dessinateurs : Cary Nord, Lee Garbett, Trevor Hairsine, Stephano Gaudiano, Doug Braitwaite
Ce livre contient XO-Manowar 1 à 22 et Unity 1 à 4
Publié par Bliss Comics

 

L’avis de Matt : 

Il y a bien trop longtemps que ma relation avec l’univers Valiant exploité en France par Bliss Comics est au beau fixe. Heureusement, X-O Manowar est venu mettre fin à tout ça.

X-O Manowar entame des négociations

Mon premier contact avec le personnage (du temps de Panini) m’avait déjà donné l’impression de lire un mélange de concepts venus d’ailleurs. X-O, c’est Conan qui trouve un symbiote genre Venom et qui devient une sorte d’Iron Man.
Que donne un mélange de ce genre ? Ça donne Hulk.

Avec son armure, Aric ne veut rien sauf tout casser. Il va se mettre en colère et casser ses geôliers, puis casser des conspirateurs sur Terre avant de se rendre sur la planète d’origine des « méchants » pour… tout casser, évidement ! Et ce n’est là que la première moitié du livre.

X-O Manowar affronte un avion

Bagarre !

Objectivement, X-O Manowar n’est pas nul !
C’est juste que le titre ne m’a semblé ni passionnant, ni vraiment original. On peut ajouter que graphiquement tout n’est pas toujours très réussi. Sans parler de vrai ratage, on est plutôt face à un comics de milieu de gamme, loin des coups d’éclats que sont Archer & Armstrong ou Quantum & Woody.

Le piège se referme sur X-O Manowar

Graphiquement, tout n’est pas toujours réussi.

Comme d’habitude, l’histoire met en scène d’autres personnages de l’univers Valiant ce qui permet d’asseoir la sensation d’univers étendu. On croise par exemple Ninjak (dont les aventures sont déjà publiées pas Bliss Comics) ou Le Guerrier Eternel, figure centrale du récit The Valiant (lire notre review ici). Personnellement, je trouve ces apparitions bienvenues mais il en faudra plus pour sauver le récit.
En fin d’album, le cross-over Unity tente de donner un peu d’épaisseur à l’ensemble mais encore une fois, c’est « bagarres et gesticulations » pour seul programme.

X-O Manowar est ma première déception depuis que Bliss Comics exploite l’univers Valiant. Le titre n’est ni original, ni même intéressant. Le héros est bas du front, il avance en écrasant ses ennemis sans autre forme d’interaction. Le dessin ne sauve pas toujours la série. Dommage car le rapport page/prix du livre est encore une fois en notre faveur et que le travail de Bliss Comics est vraiment de qualité.

La note de Matt : 

Commentaires
Categories Matt, Nos chroniques
Jetez un oeil ici...