[Review] Winter Station

Dans la neige, personne ne t’entend crier

Winter_Station_Glénat
Lisa Langlois est une jeune femme, employée par une agence immobilière pour surveiller les travaux de réhabilitation d’une station de ski désaffectée. L’ambiance a de quoi dérouter : Lisa se retrouve seule au milieu d’une troupe d’ouvriers parfois étranges et dans un lieu plutôt glauque… de quoi flipper un peu non ?

Winter Station
Histoire : Christophe Bec
Illustrations : Cristi Pacurariu
Publié par Glénat BD

L’avis de Sonia :

Winter Station est un titre de la collection Flesh and Bones, ce qui annonce déjà la couleur : frisson et frayeur promettent d’être au rendez-vous et en effet, on n’est pas déçus ! Christophe Bec sait très bien choisir le décor de son récit : une station de ski en cours de travaux en plein cœur de la Sierra Nevada où un accident s’est produit des années auparavant entraînant la désaffection du site. Pour couronner le tout, l’auteur saupoudre les sommets d’une neige épaisse et collante. Le lecteur reste un bon moment dans l’expectative, en supputant sur ce qui l’attend : esprits maléfiques, meurtrier sanguinaire ou pire encore ? L’atmosphère, déjà pesante dès les premières pages, est de plus en plus glauque au fur et à mesure qu’on tourne les pages. Les cases en noir et blanc de Cristi Pacurariu soulignent cette ambiance de film d’horreur avec brio, rappelant tout en les modernisant les comics d’horreur des années 1950.

Les personnages de Christophe Bec sont assez forts : Lisa Langlois est loin d’être une jeune femme en détresse sans défense en digne héritière d’une mère ambiguë tandis que les ouvriers de la station sont un tantinet menaçants et les forces de l’ordre assez inquiétantes. On ne sait trop à qui se fier lorsqu’on parcourt ces pages : ce type sympa avec Lisa ne cache-t-il pas quelque sombre secret ? Ce contremaître n’est-il pas un violeur en puissance ? Ce flic indifférent est-il de mèche avec un tueur tapi dans l’ombre ? Christophe Bec manie le suspense avec une grande habileté, enchaînant les situations stressantes sans offrir de temps de pause à son lecteur qui vit ici son récit à cent à l’heure.

Evidemment, un lecteur rationnel pourra trouver qu’on enchaîne les malchances de manière un peu étrange et se demandera bien pourquoi Lisa Langlois persiste à essayer de se faire tuer malgré les multiples avertissements qu’elle reçoit ici et là. Mais c’est tellement bon d’enguirlander mentalement le personnage en danger qu’on voit foncer inexorablement vers d’inévitables ennuis !  Winter Station est un bon thriller horrifique qui fait le job jusqu’au bout avec une conclusion ouverte comme les amateurs du genre les aiment tant.

Avec Winter Station, Christophe Bec et Cristi Pacurariu livrent un excellent thriller flirtant avec le genre horrifique. Tous les codes du genre sont respectés et on n’a pas le temps de souffler tant l’action est présente et haletante. Si on veut frissonner et retenir son souffle pendant près de 130 pages, il suffit d’ouvrir cet ouvrage !

La note de Sonia : 

 

pour comprendre nos notes subjectives : 
5/5 J'adore 
4/5 Trés cool 
3/5 Sympa 
2/5 Sans plus 
1/5 Bof 
0/5 Pas pour moi
Commentaires
Categories Nos chroniques, Sonia Smith
Jetez un oeil ici...