[Review] Velvet tome 2

Tomorrow never die

Velvet 2 Delcourt comicsLa quête de Velvet pour prouver son innocence la ramène au cœur de Londres où chacun de ses coups la met en situation plus périlleuse que le précédent.
Elle découvre alors que tout ce qu’elle croyait au sujet de la pire nuit de sa vie est faux. La chassée devient alors la chasseuse mais dévoiler toute la vérité a un prix.
Est-elle prête à mourir pour cela ?

Velvet 2 : Avant de mourir 
Auteur : Ed Brubaker 
Dessinateur : Steve Epting 
Contient les épisodes 6 à 10 de Velvet parus aux USA chez Image Comics 
Publié par Delcourt

L’avis du Kit :

Qu’il était attendu ce deuxième tome de Velvet Templeton !  Lorsqu’il est sorti en 2016 après une longue attente bercé d’impatience et de nervosité, il portait une question avec lui :
est-il aussi bon que le 1er tome ? Soyons clair : OUI !

1973, La belle Velvet poursuit sa quête et ses investigations pour trouver celui qui a tué l’agent X-14 et d’autres en lui faisant porter le chapeau. Son enquête l’amène à travers l’Europe jusqu’à un retour vers Londres, vers son agence d’espionnage où une taupe pourrait bien s’y être intégrée depuis plusieurs années. Un polar d’espionnage toujours bien mené par Ed BrubakerVelvet campe un James Bond ou Jason Bourne féminin très réaliste et charismatique dans la période du début des années 70 tout en livrant des flashback sur les années 50. Brubaker qui a déjà signé plusieurs comics de polar (Captain America, Gotham Central, Criminal, Fatale et Incognito) livre une histoire crédible et réaliste d’espionnage avec une très bonne intrigue, de la trahison, du doute, des rebondissements et de l’action. L’auteur mène sa barque avec aplomb du début à la fin avec un cliffhanger qui nous laisse dans l’impatience de voir le tome 3 débarqué rapidement un jour (on devra au final attendre juin 2017)

Côté dessin, Steve Epting collabore de nouveau avec Brubaker après leur run sur Cap‘ pour Marvel et le tome 1 de Velvet. L’artiste accentue avec soin et brio le réalisme de l’œuvre par ses traits et ses planches impeccables. On est, avec Velvet, au cœur de l’action face aux agents qui la traquent (on a même droit à des gendarmes des 70’s…oui monsieur !).

Ce deuxième tome de Velvet est aussi bon, voir meilleur, que le 1er. Ce récit d’espionnage est une œuvre haletante et passionnante qui se dévore d’un trait, et est d’ores et déjà à considérer comme une référence du comic-book de polar et d’espionnage.
Bonne nouvelle, le tome 3 vient de sortir.

La note du Kit :

 

Commentaires
Categories Kit Fisto, Nos chroniques
Jetez un oeil ici...