[Review] Thor Tome 1

Tonnerre d’Asgard !

Les Dieux se font décimés les uns après les autres. Thor mène l’enquête et découvre bientôt un ennemi surgi de son passé. Sur trois époques différentes, il va devoir lutter contre un adversaire redoutable.

Thor - Le Massacreur de Dieux
Histoire : Jason Aaron
Illustrations : Esad Ribic, Butch Guice
Encrage : Tom Palmer, Esad Ribic
Couleur : Ive Scorcina, Dean White
Contient les épisodes Thor : God of Thunder #1-11
Publié par Panini Comics




L’avis de Comics Grincheux :

Jason Aaron est déjà sur Thor depuis la relance Marvel Now et si à l’époque, on se retrouvait avec le Fils d’Odin, la qualité était au rendez-vous !

Qu’on soit clair dès le départ, j’aime beaucoup cet auteur, pour ce qu’il fait en tant qu’indé mais aussi chez Marvel où il parvient à assouplir sa narration tout en maintenant ces thèmes. Mais ce qu’on attend en lisant un récit sur Thor, c’est une aura épique, une ambiance qui baigne dans le viking, des Dieux par dizaines ! Eh bien, vous aurez tout ça, ici !

On retrouve ici trois Thor puisque le récit se déroule sur trois périodes temporelles et chacun va se retrouver à affronter le Massacreur de Dieux, un ennemi nouveau, créé par l’auteur et qui offre une aura tout aussi lugubre que majestueuse. Le vilain est charismatique, son design est ultra-stylisé et on s’interroge sur ses motivations qui semblent être beaucoup plus profondes que ne laisse paraître les premières pages. Il va poser une menace tangible aux trois Thors. Si on pouvait penser que cet aspect serait source de confusion, il n’en est rien, visuellement, les différentes époques sont marquées clairement et la narration se concentre beaucoup sur le Thor du présent ainsi que celui du passé pour une plus grande compréhension de l’histoire. Cette dernière s’attache ici à présenter les conséquences des actions du Massacreur. Et quand viennent la découverte de ses origines, on est pris de court. C’est là où les thématiques de l’auteur ressurgissent, que ce soit les interrogations quant aux origines de la violence de ce personnage aussi bien que celles sur le poids de la religion. C’est simple, j’ai trouvé ça brillant !

Mais surtout, le récit est mené tambour battant, les trois Thor sont tous très différents, ce qui donne droit à trois aventures aux tonalités différentes et qui permet de voir l’évolution du personnage. Puis, ça permet aussi à l’auteur de poser des bases de sa grande saga sur le Dieu du tonnerre, ce qui montre la cohérence de l’ensemble de son œuvre et c’est quelque chose qui fait toujours plaisir.

C’est justement là qu’intervient l’autre grande qualité du comics : les dessins de Esad Ribic ! Le trait est précis, net, racé et il met en scène des décors monumentaux où on se sent nous-mêmes tout petit. Le découpage des séquences de combat est magistral, chaque coup se ressent, chaque impact frappe brutalement, c’est impeccable et jouissif. Surtout, les différentes périodes temporelles permettent au dessinateur de se lâcher encore plus. Butch Guice dessinera un numéro spécial et, si je ne suis pas très fan de son travail, ça reste très correct ici. Mais ce n’est rien face à l’ampleur monumental que dégage le dessinateur principal. Que ce soit l’immensité des lieux où vivent les Dieux ou bien encore l’apocalypse qui règne sur les planètes dévastées, l’artiste parvient à tout retranscrire avec une puissance iconographique dingue.

Bref, le premier arc de Jason Aaron sur Thor est magistral. Immédiatement, il pose les bases d’une grande saga au souffle épique incroyable, sublimé par le taf de Esad Ribic ! A travers la découverte d’un méchant à l’aura inquiétante et à la force dingue, l’auteur parvient à mettre en place une intrigue haletante où on suivra trois Thor différents.

La note de Comics Grincheux : 

Le bref avis du Kit :

Mystérieuse histoire sur 3 périodes de la vie de Dieu Asgardien Thor (en 893 ap. J-C, au présent et des milliers d’années dans le futur) où il se confronte à chaque fois à de mystérieux tueurs de dieux. On est très loin du comic-book de super héros et plus dans la BD d’heroic-fantasy et c’est en cela que c’est du très bon. Du Thor comme on aime.

Jason Aaron créé un nouvel ennemi à la mesure du Dieu asgardien. Ce dernier devra s’allier avec les Thor du passé et d’un futur hypothétique pour pouvoir faire face à ce “Boucher des dieux” qui décide de s’en prendre à toutes les divinités de la galaxie. Entre heroïc-fantasy, mythologie scandinave, action bien violente, flash-backs et saut dans le futur, l’auteur livre un récit aux petits oignons qui ravira les fans du Dieu du Tonnerre, ainsi que les ceux qui voudraient éventuellement se lancer.

Aux dessins, l’artiste croate Esad Ribic est celui qu’il fallait pour ce récit. Il apporte une touche européenne qui convient parfaitement au titre avec son style graphique épuré et précis bien reconnaissable parmi tous les autres artistes de la Maison des Idées. Il livre vraiment un sublime travail. On notera la présence de Butch Guice pour le volet spécial réédité ici.

On ne peut que conseiller la lecture de Thor – God of Thunder sauce Marvel Now. Au-delà du thème habituel super-héroïque, Jason Aaron se régale sur le titre et nous livre une fresque d’Heroïc Fantasy, violente sanglante et mythologique mêlée à la SF cosmique de Marvel. Le tout accompagné des somptueuses planches de Esad Ribi. Ce titre est clairement l’un des meilleurs titres du Marvel Now. Un run qui pourrait presque se dissocier de l’univers Marvel tellement on est plongé dans un monde mythologique/féérique/cosmique à part. A avoir ou (re)lire absolument !!!

La note du Kit : 

pour comprendre nos notes subjectives : 
5/5 J'adore 
4/5 Trés cool 
3/5 Sympa 
2/5 Sans plus 
1/5 Bof 
0/5 Pas pour moi
Categories Comics Grincheux, Kit Fisto, Nos chroniques
Jetez un oeil ici...