[Review] The X-Files, les nouvelles affaires non classées 4

Ne classez pas ces nouvelles affaires !

The X-FilesA Murphysville, une petite bourgade de Caroline du Nord, Joanie Cartwright, une jeune femme enceinte se rend dans un centre de Planning familial sous les quolibets d’une foule composée d’opposants à l’avortement. Alors que les médecins commencent à l’examiner, une explosion retentit soufflant littéralement le bâtiment dont Joanie s’extrait sans une égratignure. A cet attentat s’ajoutent des phénomènes étranges qui poussent le FBI à envoyer sur place les agents Mulder et Scully, spécialistes des affaires non classées.

The X-Files, les nouvelles affaires non classées tome 4
Auteur : Joe Harris
Dessinateurs : Colin Lorimer, Matthew Dow Smith, Tom Mandrake
Ce volume contient : The X-Files season 10 #16-20
Publié par Glénat comics

L’avis de Sonia Smith :

Ce quatrième volume des affaires non classées continue à explorer les ambiances chères aux fans de la série X-Files avec deux récits aux thématiques différentes mais très présentes dans la série télévisée et qu’on n’est donc pas surpris de retrouver ici. La première histoire, Immaculate, se situe en Caroline du Nord et évoque le fanatisme religieux poussé à ses extrémités, thème qu’on retrouve à plusieurs reprises dans les différentes saisons d’X-Files comme le rappellent Alain Carrazé et Romain Nigita dans le dossier qui se trouve en fin de volume. Ce récit joue aussi sur le registre de la possession rappelant inévitablement des épisodes qui m’avaient fait froid dans le dos à l’époque de leur diffusion, notamment celui des Calusaris. Immaculate se termine sur une fin ouverte comme les amateurs d’X-Files les aiment tant. Ce récit est très bien construit et laisse le lecteur sur un sentiment de malaise aussi glauque que l’ambiance dans laquelle le dessinateur Colin Lorimer plonge ses personnages.

Le troisième chapitre est une histoire de transition que j’ai trouvé sans grand intérêt pour ma part mais qui permet de respirer entre deux récits plus intenses et qui peut sans doute donner des clefs de compréhension pour des histoires ultérieures car, bien souvent, rien n’est à négliger tant les intrigues s’enchevêtrent dans X-Files.

Les derniers chapitres sont consacrés à un autre thème cher à la mythologie d’X-Files : les manipulations et expérimentations réalisées par le gouvernement et l’armée sur les populations civiles à leur insu. Mulder est lui-même victime d’hallucinations dues à l’ingestion de G-23, une substance qui provoquent des visions plus qu’étranges. Ce récit permet aussi de retrouver avec bonheur les grandes figures attachées à la série comme l’inévitable homme à la cigarette et le père de Mulder ou encore le groupe des Lone Gunmen que j’affectionne particulièrement. On ne sait trop si ce que Mulder voit est réel ou pas et on ne sait finalement pas ce qu’il faut retenir de ce qu’on a lu. Là encore, le scénariste Joe Harris sait parfaitement jouer avec les codes de la série pour perdre totalement son lecteur qui se laisse faire avec délectation. je suis un peu moins fan des dessins de Tom Mandrake que je trouve plus grossiers que ceux de Lorimer malgré l’ambiance psychédélique et délirante qu’il veut insuffler à ses planches.

Coup de chapeau à Glénat Comics qui assure comme d’habitude avec brio son rôle d’éditeur en faisant appel pour des dossiers documentaires aux spécialistes du sujet que sont Alain Carrazé et Romain Nigita qui donnent des éclairages passionnants sur certains personnages ou savent parfaitement remettre en perspective les récits contenus dans ce volume avec des histoires similaires qui peuplent les différentes saisons de la série.

Ce quatrième tome d’X-Files, les nouvelles affaires non classées poursuit le chemin ouvert par les trois volumes précédents en respectant parfaitement l’ambiance de la série d’origine. Mulder et Scully sont tels qu’on les aime et les récits tricotés par Joe Harris retranscrivent parfaitement les ambiances qu’on aimait à retrouver en regardant X-Files à la télé. Ce titre est toutefois avant tout réservé aux connaisseurs car les multiples références pourraient échapper à un lecteur néophyte qui serait vite perdu et aurait du mal à trouver son plaisir à la lecture de ce titre. Par contre, les fans d’X-Files devraient y retrouver tout ce qu’ils aimaient : complots, mystères, doutes…la vérité est ailleurs, c’est certain !

La note de Sonia Smith : 

 

Commentaires
Categories Nos chroniques, Sonia Smith
Jetez un oeil ici...