[Review] The Wicked + The Divine Tome 1

Dieu que ça claque !

the divine the wickedTous les 90 ans ou presque, douze dieux se réincarnent dans le corps de jeunes adultes. Ils sont charismatiques et brillants. Ils se tiennent devant des foules immenses, qu’ils emmènent dans l’extase à travers des langues inconnues. La rumeur veut qu’ils soient capables de miracles. Ils sauvent des vies, que ce soit métaphorique ou concret. Ils sont aimés. Ils sont détestés. Ils sont brillants. Dans moins de deux ans, ils seront tous morts.

The Wicked + The Divine
Histoire : Kieron Gillen 
Illustrations : Jamie McKelvie
Couleur : Matthew Wilson
Contient les épisodes The Wicked + The Divine #1-5
Publié par Glénat Comics

L’avis de Fleurgeekette :

Le scénario de ce comics n’est que le sommet de l’iceberg. Kieron Gillen nous dépeint un mythe où douze Dieux se réincarnent sur Terre tous les 90 ans. Comme révélé dans de nombreuses Interviews, cet auteur a voulu jouer sur une dualité toute simple et bien représentative de notre époque : ces jeunes hommes et femmes sont-ils des Dieux adulés comme des pop-stars ou des pop-stars adulées comme des Dieux ? Dans tous les cas, les notions de vanité, de gloire éphémère et de vicissitude nous frôlent sans jamais perturber notre lecture ou nous soumettre à une morale trop écrasante. L’effet est garanti, puisqu’il permet plusieurs lectures afin d’en appréhender tous les thèmes possibles.

Cependant, vous ne lirez pas ce comics du point de vue des Dieux, mais d’une de leur groupie. Laura, une ado paumée aux parents effacés, une petite rébellion et vous obtenez un personnage attachiant, plein d’espoir et d’idées préconçues sur le Bien et le Mal. Une idée malicieuse de la part du scénariste afin de véhiculer pas mal de messages sans être trop lourd. En tout cas, loin d’être un personnage secondaire et inutile comme j’ai pu me l’entendre dire par la #teampasconvaincue sur mes réseaux, elle est la pierre angulaire entre le monde réel et ces Dieux pré-adultes voués à mourir dans les deux ans. Remarquée par Luci (alias Lucifer), elle assiste après un concert à une Interview qui tourne au bain de sang. Accusée de meurtre et piégée lors de son procès, Luci voit en Laura une assistante privilégiée, un témoin de son innocence, et développe une relation inhabituelle avec cette humaine. Inhabituelle ou malsaine, finalement c’est cette amitié en dehors des clous qui permet au comics de s’envoler vers d’autres cieux. Entre retournements de situations bien sympathiques et un final alléchant, on attend la suite avec impatience !

Après une micro-review sur mes réseaux sociaux, je me suis aperçue que si ce comics divise autant, l’illustration de Jamie McKelvie y est pour quelque chose. Pour certains, les dessins provoquent une claque visuelle à la lecture. Pour d’autres, ils sont malheureusement trop lisses et colorés. Si je comprends ce besoin d’avoir un trait et un style plus viscéral et contrasté, je suis véritablement enchantée de ce souffle de fraîcheur qui se dégage du comics. Si le scénario est une métaphore de la superficialité de notre monde, alors le dessin colle parfaitement. Il y a une vraie intention de se focaliser sur l’essence de chaque personnage, au travers de menus détails comme les costumes, le maquillage ou les accessoires.

Parfois, simplicité rime avec efficacité. The Wicked + The Divine en est la preuve !

concert

Si ce comics divise, je suis définitivement #teamconvaincue ! Entre un scénario qui mêle suspense et double-lecture, un trait stylisé et des personnages Pop, je suis conquise par cette toute première lecture indépendante !

La note de Fleurgeekette : 

 

pour comprendre nos notes subjectives : 
5/5 J'adore 
4/5 Très cool 
3/5 Sympa 
2/5 Sans plus 
1/5 Bof 
0/5 Pas pour moi
Commentaires
Categories Fleur Geekette, Nos chroniques
Jetez un oeil ici...