[Review] Superman Univers H.S 4 – Loïs et Clark

Rendez-vous avec « La Famille d’Acier »

superman-univers-hors-serie-4-41653LOIS & CLARK !
Avant les événements survenus lors de Flashpoint, Lois et Clark luttaient déjà contre le crime, la première en tant que reporter et le second sous les traits de Superman
Catapultés dans le nouveau monde de la Renaissance DC Comics/ New 52, ils y ont découvert, aux côtés de leur jeune fils, Jonathan, un univers bien différent. Ils y ont continué la lutte à l’abri des regards, pour ne pas causer de désastre avec deux Superman sur la même Terre mais leurs secrets risquent à présent d’être éventés. Le Superman original va devoir y faire face… !

Auteur : Dan Jurgens
Dessinateurs : Lee Weeks, Marco Santucci, Scott Hannah et Neil Edwards
Contient les volets US de Superman : Lois & Clark #1-5. Disponible en kiosque chez Urban Comics

L’avis du Kit :

SMLOCL_4_07_600Depuis 2011 et les New 52, l’Homme d’Acier a eu du mal à percer sur ses divers titres et la globalité de son reboot fut assez décevant, exception faite de quelques épisodes du début d’Action Comics par Grant Morrison et la reprise du titre Superman par Geoff Johns avec John Romita Jr.
Heureusement que le fils de Krypton a pu compter sur quelques events, des cross-over et le titre Justice League dans ce New 52 pour retrouver un peu d’intérêt. Il y eu ensuite « Convergence« , un event de DC Comics qui a ramené certains super-héros d’antan.

Dans cette « Convergence » tout n’était pas forcément excellent, mais un des super-héros de cette époque s’est détaché du lot pour redonner de l’intérêt à sa version rebootée. Je parle du Kal-El/Superman/Clark Kent d’avant 2011. Le Superman classique a alors débarqué dans l’univers New 52 avec son épouse Loïs Lane il y a 5 ans, au moment où les super-héros de la Justice League se sont fait connaître de tous en solo puis en équipe.
Comment alors exister pour Lois & Clark dans ce nouveau monde où vos doubles existent déjà et ont une vie publique ? Et bien en conservant l’anonymat et en changeant d’identité, d’autant plus que le couple a eu un enfant prénommé Jonathan (en mémoire de son grand-père terrien). Mais peut-on garder l’anonymat longtemps pour deux personnes représentant la Justice pour l’un et l’opiniâtreté de la Vérité pour l’autre?
Ce seul pitch avait de quoi me donner envie de découvrir cela et de laisser une chance au boy scout de DC Comics.

blogger-image--562914892C’est Dan Jurgens qui est chargé de scénariser cette histoire. Bon choix de la part de la Distinguée Concurrence, car en plus d’être un bon auteur/dessinateur et un bon connaisseur du monde des comics, l’américain et un des piliers et grand fondateur de la mythologie de Superman à qui on doit le fameux « Death of Superman » qui a fait couler beaucoup d’encre et boosté les ventes comics à l’époque.
Jurgens mène avec brio l’histoire de notre famille Kent devenue la famille White (pour rester dans la clandestinité). On suit alors la famille autant dans le présent que dans des flash-back sur leur arrivée sur ce monde et l’enfance du petit Jonathan. On en apprend aussi un peu plus sur les actions clandestines respectives de Loïs & Clark car bien que résolus à rester cachés et discrets, les amoureux ne peuvent s’empêcher de faire ressurgir leurs instincts. Clark sauve parfois le monde en mode furtif avec sa nouvelle tenue et Loïs livre des scoops et investigations journalistiques de façon incognito et sous un pseudonyme. Le tout est franchement écrit avec brio et on dévore les pages d’une traite tellement l’auteur réussi à donner de l’intérêt à cette histoire qui se veut parallèle aux événements du New 52. Dommage qu’il faille attendre de voir la suite dans le mensuel Superman Univers et son 11ème numéro ou attendre la sortie d’un recueil librairie complet.

113879197_oAux planches, c’est Lee Weeks (Daredevil, Captain America…) qui œuvre sur la majorité du titre . l’illustrateur nous gratifie de très bonnes planches en plus de cette très bonne histoire. Il est efficace et n’a pas son pareil pour livrer des scènes intimistes et familiales de nos héros exilés. Pour la touche action, Weeks est appuyé par Marco Santucci, Scott Hannah et Neil Edwards. La globalité est donc homogène et cohérente. C’est vraiment du bon travail de leur part.

En conclusion, un hors-série qui redonne de l’intérêt au personnage de Superman. Ce dernier n’a pas forcément eu beaucoup de qualité au rendez-vous dans ses divers titres durant les 5 années du New 52. La firme DC Comics a bien compris cela, elle remet donc au goût du jour son « Boy Scout » avec son incarnation passée. Urban Comics profite donc cet engouement pour sortir un Hors-Série immanquable. Bien que l’on doit désormais  suivre le reste de l’aventure dans le mensuel Superman Univers #11 ou dans un recueil librairie complet à venir. On ici une famille héroïque super attachante sur qui il faudra compter dans le DC Rebirth à venir prochainement en VF.

La note du Kit :

Commentaires
Categories Kit Fisto, Nos chroniques
Jetez un oeil ici...
Concours du moment
- inscription nécessaire pour jouer -