[Review] Superman Requiem

La fin ?

superman requiem urban comicsUn homme débarque et se réclame être Superman et menace quiconque le mets en doute, il a les mêmes pouvoir et semble tout savoir de Superman… Le vrai Homme d’Acier veut le stopper malgré ces jours désormais comptés.

Superman Requiem
Histoire : Peter J. Tomasi
Illustrations : Ed Benes, Dale Eaglesham, Scot Eaton, Mikel Janin, Jorge Jimenez, Doug Mahnke, Paul Pelletier
Encrage : Christian Alamy, Sandra Hope Archer, Ed Benes, Dale Eaglesham, Wayne Faucher, Mikel Janin, Jorge Jimenez, John Livesay, Jaime Mendoza, Tom Nguyen
Couleur : Jeromy Cox, Mikel Janin, Tomeu Morey, Wil Quintana, Alejandro Sanchez, Alex Sinclair
Contient les épisodes Superman #51-52, Superman/Wonder Woman #28-29, Action Comics #51-52, Batman/Superman #31-32
Publié par Urban Comics

L’avis de Ben :

À la fin de ce comics, Superman meurt et ce n’est pas un spoiler, c’est lui même qui le dit au début du comics. Ne soyez donc pas surpris !
Superman Requiem vous propose d’assister à ses derniers jours, son baroud d’honneur, les dernières volontés d’un condamné. Le Superman présent dans ces pages est plein de faiblesses, ses forces l’abandonnent et ces différentes sensations le rendent plus humain. L’atmosphère baigne dans la mélancolie et le scénario est assez secondaire mais tient la route sans pour autant être des plus innovants. Vous croiserez tous les personnages qui lui sont chers, de Lois à Supergirl, en passant par Wonder Woman évidement, et bien sûr, son frère d’armes, Batman. Chaque rencontre nous offre des échanges plein d’émotion et l’essentiel du livre réside là.

Ce récit permet d’être à jour avec l’homme d’acier avant d’attaquer les séries Rebirth, notamment parce que Rebirth fait état de la mort de Superman. Il est cependant dispensable et n’intéressera que les fans.

Il y a une grosse faiblesse dans Superman Requiem, c’est la succession des dessinateurs. L’explication est simple, lors de sa sortie aux Etats-Unis, Requiem s’est étalé sur plusieurs séries : Superman, Batman/Superman, Action Comics et Superman/Wonder Woman chacun avec une équipe artistique différente aux manettes.
Ces changements provoquent une rupture dans l’immersion. Surtout quand, par exemple Supergirl passe chez le coiffeur entre deux chapitres alors qu’elle est censée être dans la même pièce au même moment dans le chapitre précédent.

Heureusement qu’Urban nous a réunit tous ça dans un seul recueil car je n’imagine pas comment ça du être dur à suivre pour les lecteurs VO qui ne suivait pas toutes les séries nécessaires.

Bon malgré ce point négatif, on trouve quand même de bonnes choses, les dessins de Mikel Janín et Ed Benes sortent du lot et bien sûr ceux de Jorge Jiménez .

Superman Requiem est un titre pour les fan de l’homme d’acier et ceux qui souhaitent avoir des bases solides avant d’attaquer Superman ou Justice League Rebirth.

La note de Ben : 

 

L’avis de Comics Grincheux :

On va être clair, lors de la lecture en VO, j’ai souffert comme rarement pendant la lecture du crossover Requiem ! Sortant à peine du crossover avec Vandal Savage, d’une lourdeur et d’un grosbillisme effroyable, j’était épuisé et j’espérais du repos.

Las, Requiem est bourrin, creux et con ! La seule bonne chose à en tirer, c’est le travail des dessinateurs ! Mikel Janin, Jorge Jimenez et Ed Benes offrent un boulot fou, rendant hommage à Superman.

Mais l’écriture de Tomasi fait dans les explosions sans fin. Le duel est épuisant, l’action temporise à mort en faisant péter tout ce qui passe et en oubliant de faire passer des émotions. Surtout, tout est écrit de façon très (trop ?) mécanique. Chaque chapitre commence avec une rencontre et des dialogues avec un proche de Clark. On fait le point sur son état, forcément pas très bon et on sort les violons avant d’embrayer sur de l’action. La situation ennuie clairement Peter Tomasi et on sent son désamour pour le Superman des New52. Le récit ne sert que d’excuse pour faire passer la pilule de sa disparition prochaine mais on sent une paresse chronique. Un récit sans âme, donc.

En bref, si vous voulez vous détendre, le récit passera fort bien, notamment grâce aux dessinateurs. L’action est efficace mais les dialogues sont creux et peinent à susciter de l’émotion. Heureusement, Rebirth a bien rattrapé le niveau et offre enfin un Superman passionnant à suivre.

La note de Comics Grincheux : 

 

pour comprendre nos notes subjectives : 
5/5 J'adore 
4/5 Trés cool 
3/5 Sympa 
2/5 Sans plus 
1/5 Bof 
0/5 Pas pour moi
Categories Ben, Nos chroniques
Jetez un oeil ici...