[Review] Superman Rebirth Tome 3

Un Superman, c’est bien mais 52, c’est encore mieux !

Les aventures de Superman et de sa famille continuent avec Swamp Thing et un ennemi inconnu qui semble vouloir du mal aux Superman des 52 univers.

Superman Rebirth Tome 3 - Mes doubles et moi
Histoire : Peter J. Tomasi, Patrick Gleason
Illustrations : Jorge Jiménez, Ivan Reis, Ryan Sook, Ed Benes, Clay Mann, Tony S. Daniel, Sebastian Fiumara
Encrage : Jorge Jiménez, Joe Prado, Ryan Sook, Ed Benes, Clay Mann, Sandu Florea, Seth Mann, Sebastian Fiumara
Couleur : Alejandro Sanchez, Marcelo Maiolo, Ryan Sook, Dinei Ribeiro, Ulises Arreola, Dave Stewart
Contient les épisodes Superman Vol. 4 #14-17; Annual 1
Publié par Urban Comics

L’avis de Spider-Matt :

Ce tome insiste beaucoup sur la situation atypique de ce Superman. Issu de la période Classique suite aux événements de Convergence, il se dévoile au monde après la mort du Superman de l’ère New 52. Désireux d’aider, il ne se sent toutefois pas chez lui et est attaché à son ancien monde. Par exemple, voir un Batman très méfiant et austère envers lui le déstabilise car, dans sa réalité, ils étaient très proches.

C’est dans ce contexte que Swamp Thing révèle à Superman que sa provenance menace l’équilibre de la Sève. Celui-ci étant trop attaché à son passé, son interaction avec cette réalité se révèle néfaste. Afin d’y remédier, Alec Holland va lui apprendre le lâcher prise. Cet épisode est intéressant car Swamp Thing représente physiquement les racines de Superman dont il a du mal à se défaire. Il est tiraillé entre ses origines et sa nouvelle situation alors que les deux peuvent très bien se marier. Il va comprendre qu’il peut avancer sereinement sans renier ce qui l’a forgé.

Mais le gros morceau du volume se concentre sur un ennemi mystérieux qui s’acharne à collecter les Superman de différentes réalités. Le Superman que nous connaissons va se retrouver sur son chemin mais, étant une anomalie dans la réalité;, il va se retrouver hors de la ligne de mire de cet adversaire et va pouvoir œuvrer à sa chute en étant aidé par la Ligue De Justice Incarnée. Là encore, l’histoire appuie sur la situation particulière du personnage principal. Le récit est assez classique dans son déroulement mais l’ajout de toutes ces versions du héros venant d’univers alternatifs donne une toute autre dimension à la place du principal intéressé, prouvant qu’il n’a pas besoin d’être relié à un univers bien précis pour faire la différence et se révéler un exemple pour tous. À peine a-t-il rencontré cette Ligue qu’il va s’imposer à elle comme le leader charismatique qu’il est naturellement. Sa manière de prendre les choses en main traduit une maturité acquise au fil de nombreuses années à combattre le mal.

Je ne peux m’empêcher de comparer la période New 52 à la période Rebirth tant la différence de qualité est flagrante ! Je ne suis pas de ceux qui ont détesté toute la période Renaissance du personnage mais ici, nous avons quelque chose de nouveau et de frais avec un héros qui va de l’avant en ayant une femme et un fils. Ce simple choix scénaristique change tout et influence grandement la manière de penser de Clark. Ses priorités ne sont plus les mêmes qu’à ses débuts et tous ses repères s’en trouvent bouleversés. Certes, cette version a plus de background mais elle dégage aussi ce quelque chose de mythique qui est associé à cette icône du monde des comics.

Le comics s’achève sur une histoire de Jonathan Kent (officiellement Smith) et Kathy Branden qui se traduit par un mix entre horreur et conte aux allures de Alice Aux Pays Des Merveilles. C’est assez spécial mais bien fait et cela permet de développer un peu plus la relation entre ces deux personnages.

La partie graphique de toutes ces histoires est assurée par beaucoup d’artistes aux styles différents mais l’ensemble se marie très bien et le rendu final est superbe. J’ai beaucoup aimé les dessins du premier épisode, les tons orangers chauds sont magnifiques et dénotent avec le bleu froid qui lui est opposé.

Ce tome 3 de Superman Rebirth confirme encore une fois toute la qualité de cette série. De toutes les séries estampillées Rebirth elle est sans conteste celle qui mérite le plus cette appellation. Je suis à chaque fois avec un immense plaisir les aventures de ce Superman qui endosse les responsabilité liées à un père de famille tout en sauvant le monde. Un immanquable.

La note de Spider-Matt : 

 

pour comprendre nos notes subjectives : 
5/5 J'adore 
4/5 Trés cool 
3/5 Sympa 
2/5 Sans plus 
1/5 Bof 
0/5 Pas pour moi
Categories Nos chroniques, Spider-Matt
Jetez un oeil ici...