[Review] Supergirl – Bilan première partie de saison 3

« I will reign ! »

Supergirl S03E01Où en étions-nous ?
Kara, suite à la disparition de Mon-El s’était enfermé dans son rôle de Supergirl et tournait le dos à tous ses amis et devenait froide. A l’issue du premier épisode, elle reconnectait avec tout le monde. Mais, deux grandes intrigues étaient lancées, une jeune femme qui semblait posséder des pouvoirs similaires à la kryptonienne et un grand magnat de l’industrie qui voulait éliminer Lena Luthor du jeu.

Couvre les épisodes 2 à 9 de la saison 3.
Scénario : Andrew Kreisberg, Caitlin Parrish, Paula Yoo, Jessica Queller, etc.
Réalisation : Jesse Warn, David McWhirter, Dermott Downs, Kevin Smith
Diffusé du 16 Oct. au 4 Déc. 2017 sur The CW.




L’avis de Comics Grincheux :

Il s’en est passé des choses depuis le premier épisode de la saison et autant dire que, si tout n’était pas réussi, c’était bien meilleur que la saison 2 et surtout beaucoup plus maîtrisé. S’il y a une chose que je retiens immédiatement, c’est la gestion de la relation entre Alex et Maggie. Elle était bien écrite, sincère et surtout, elle parait franchement crédible. Le statu-quo qui se met en place à l’issue de première partie de saison 3 pour elles est une démonstration de maîtrise des personnages ainsi que des relations entre elles !

 

Un recentrage sur les personnages féminins.

Ensuite, en ce qui concerne Supergirl directement, il y a une idée intéressante qui est de mettre en parallèle sa vie à celle d’une inconnue qui semble posséder des pouvoirs semblables à elle. Là encore, l’écriture est bonne. On a d’un côté une jeune femme parfaitement installée dans sa vie et qui va découvrir petit à petit ses pouvoirs et de l’autre, on retrouve Kara, qui cherche toujours à construire et à concilier les deux aspects de sa vie. Pourtant, chacune d’elles ne parvient pas à gérer. A cela, va se greffer Lena Luthor qui prend de l’importance et contribue à faire de Supergirl, un pendant féminin complet de son cousin. De son côté, les choses ne sont pas aussi roses, si la plongée dans la vie d’une femme cheffe d’entreprise est intéressante et permet de pallier la disparition de Cat Grant, il y a un problème. En effet, les scénaristes ont eu la bonne idée de glisser une amourette à la con qu’on voit arriver à trois kilomètres dans le lot. Le véritable défaut n’étant pas tellement l’idée de la relation mais plutôt qu’elle montre l’incapacité des scénaristes à se débarrasser de personnages ne servant plus à rien puisqu’elle implique un personnage mis au second plan et qu’il faudrait ranger dans un placard à balai.

Néanmoins, un épisode flashback fonctionne parfaitement parce que la relation entre Kara et sa sœur est remise au premier plan et l’alchimie évidente entre les actrices aide bien évidemment à la rendre crédible. Plus largement, c’est peut-être la plus grande réussite de la série, les actrices forment un vrai groupe de potes et ça transparait à l’écran ! Heureusement parce que vu la manière dont certaines séquences ne parviennent pas à passer le test de Bechdel, ça permet au moins de (très) légèrement compenser ce défaut redondant. Reste que voir une série TV avec autant de personnages féminins à l’écran a quelque chose de rafraîchissant !

 

Une volonté d’expansion de l’univers.

En effet, il y a une tentative d’explorer la mythologie martienne en profitant de la présence de J’onn J’onzz mais c’est raté de bout en bout. L’épisode montre les limites du budget en se passant dans une grotte en carton pâte. Surtout, il permet au Limier Martien de retrouver un proche et le ramener avec lui sur Terre mais là encore, ce n’est pas trépidant et même franchement ridicule.

Un autre épisode montrera la perception d’un groupe de fanatiques par rapport à Supergirl et sera très intéressant dans son propos. Cet épisode démontrant qu’avec quelques efforts, les scénaristes peuvent creuser et trouver des idées pertinentes à explorer, allant au-delà du simple postulat féminin.

Enfin, pour parler de l’épisode d’hier soir, il met en place la menace que Kara va devoir affronter et autant dire que ça risque d’être compliqué pour elle ! Là, il permet à la série d’explorer la mythologie kryptonienne, en montrant un clan assez mystérieux. Egalement, l’autre ’avantage, c’est qu’un aspect intéressant des comics et teasé depuis la saison 1 se concrétise enfin. Cet élément pouvant fournir une aide non-négligeable à Supergirl.

En conclusion, la première partie de saison 3 est plutôt une bonne surprise. Il y a toujours les mêmes défauts dont il faudrait que l’équipe scénaristique se débarrasse (Winn, tu es visé). Mais malgré cela, le fil rouge est intéressant et en abandonnant sa structure procédurale, la série TV permet de mieux accrocher aux personnages qui en ressortent grandis et mieux construits, au moins pour la partie féminine. Par contre, ce cliffhanger était d’une facilité débile. Retour le 15 janvier !

La note de Comics Grincheux : 

 

pour comprendre nos notes subjectives : 
5/5 J'adore 
4/5 Très cool 
3/5 Sympa 
2/5 Sans plus 
1/5 Bof 
0/5 Pas pour moi
Commentaires
Categories Nos chroniques, Séries Télé
Jetez un oeil ici...