[review] Sticky Pants Crossover

Le genre de livre qui troue le cul !

Que font les super-héros de leurs temps libres ?
D’après Sticky Pants, ils participent à des partouzes géantes, se rendent à la banque du sperme ou s’adonnent aux joies du fist-fucking. Le résultat est une série de gags en quelques cases, mettant en scène nos personnages de comics préférés.

Evidemment, comme tous les meilleurs recueils d’humour, celui n’est pas à mettre entre toutes les mains, nottament celle qui ont peur du sang, de la sueur et du sperme.

Auteur : Tony Emeriau
Dessinateur : Xav
Publié par Monsieur Pop Corn

Au commencement, il y eu le blog-BD « le lycra ça colle (et ça moule les bollocks)« .
Devenu Sticky Pants pour de sombres histoires de marque déposée, c’est la troisième fois que Tony et Xav’ nous livrent leur vision de l’univers super-héroïque. Et les gars n’y vont pas 4 chemins.
Sticky Pants, c’est drole parce que c’est trash, ça parle de cul et de pratique douteuse et le livre croule sous les hectolitres de fluides corporels que les personnages abandonnent au fil des pages.

Après un première tome particulièrement réussi, Sticky Pants s’offrait un deuxième volume un peu en dessous de mes attentes.
Cette fois, les auteurs ne se limitent plus aux seuls super-héros mais ouvrent leurs délires à tous les personnages de la pop culture avec l’ambition assumée de ruiner nos souvenirs d’enfances. On y croise donc les Snorkies, les Cosmocats, Pepa Pig mais aussi les personnages de Dragon Ball, de Cars ou de Star Wars.
Cet univers étendu apporte une fraîcheur nouvelle à l’humour de Sticky Pants et des possibilité de détournements infinies. Visiblement, les auteurs comptent bien en profiter et moi aussi !

(pour illustrer cet article, on a choisir des images « soft » mais des illustrations moins sages sont dispo ici)

Sticky Pants Crossover est donc une réussite drôle mais crue et trash. Dans l’équipe, le livre est loin de faire l’unanimité mais j’aime la provoc’ et l’irrévérence donc je vous conseille de mettre ce livre au pied du sapin de Noël pour une bonne tranche de sidération familiale et de mauvais goût.

La Note De Matt

 

Commentaires
Categories Matt, Nos chroniques
Jetez un oeil ici...