[Review] Star Wars – Han Solo : La Course du Vide du Dragon

Quand un vaurien a le droit à son titre « Solo » !

Han Solo et Chewbacca partent en mission pour l’Alliance Rebelle. Avec le Faucon Millenium, ils participent à la prestigieuse course du Vide du Dragon pour sauver des espions pourchassés par l’Empire. Mais tout le monde ne revient pas vivant de cette compétition…

Star Wars : Han Solo
Auteur : Marjorie Liu
Dessinateur : Mark Brooks
Couverture : Lee Bermejo
Contient les épisodes US Han Solo #1-5,inédits en V.F
Disponible chez Panini Comics

L’avis du Kit :

Cette dernière mini-série Star Wars est centrée autour du contrebandier rebelle le plus apprécié de la galaxie. Prenant une pause loin de de la rebellion avec son pote Chewie, ses devoirs duent à son statut de nouveau héros reviennent vite vers le corellien Han Solo.
Leia et le général Airen Cracken (vu brièvement dans l’Épisode VI le Retour du Jedi et dans l’ancien Univers Étendu désormais baptisé « Legends« ) chargent Han de participer à une course spatiale dont la finalité est en réalité de porter secours à des agents rebelles en danger et débusquer « une taupe » au sein de l’Alliance. Le héros au grand cœur et Chewie le wookie agissent donc sous couverture et vont bientôt se retrouver de nouveau en danger.

Le repos du contrebandier.

Marvel Comics (ou Lucasfilm on ne sait plus) a chargé l’autrice Marjorie Liu ( NYX, X-23, Dark Wolverine, Monstress…) et l’illustrateur Mark Brooks (Cable & Deadpool, Ultimate X-Men… ) de créer une mini-série autour du « vaurien » contrebandier le plus apprécié de la galaxie.
L’histoire de Marjorie Liu n’est pas forcément originale en soi, car la recherche d’espions, de taupes au sein de l’Alliance Rebelle avait déjà été exploitée dans de précédents épisodes durant l’ère Dark Horse Comics (V.O) / Delcourt (V.F) ou même juste avant le rachat par Disney ( l’un des derniers arcs narratifs Star Wars par Brian Wood et Carlos D’Anda).

La flotte Rebelle magnifiée par les traits de Brooks.

On peut en revanche apprécier le fait que la scénariste se voit confier une histoire sur le duo le plus attractif de l’univers de George Lucas : Han & Chewbacca. Elle livre une histoire tout en « coolitude » et badinage, où Han Solo accepte finalement le travail toujours un peu pousser par son poto poilu de Kashyyyk. Liu appuie sur ce que l’on aime du personnage : son aspect orgueilleux, ironique et sarcastique, qui cache en fin de compte un cœur en or, un personnage toujours poussé par son co-pilote agissant pour lui comme sa bonne conscience.
En plus de la verve, du côté casse-cou et dragueur, l’auteur sème dans son récit de l’action et des rebondissements qui amènent au final une lecture plus que plaisante. Il faut dire que Marjorie Liu n’écrit pas que pour le monde des comics, elle est également romancière d’œuvres de SF/Fantasy, elle apporte un petit plus, une certaine fraîcheur dans l’écriture de la mini-série. Celle-ci aurait pu en effet  manquer d’originalité aux vues du passif de nos héros dans les précédentes exploitations comics Star Wars.

 

Nos héros à 12 parsecs de la victoire?

Côté graphique, on retrouve Mark Brooks aux planches. Ce dernier est bien plus connu ces dernières années pour tout ses travaux sur les couvertures super-héroïques Marvel et Star Wars. Il prouve ici avec brio qu’il peut toujours gérer l’intérieur d’un comics. Il livre une prestation soignée et solide, son style colle parfaitement à la saga et au duo de contrebandiers héros et rebelles. Il y a vraiment de magnifiques planches. Un pur régal pour nos rétines. On comprend pourquoi « tonton » George Lucas a acquis prioritairement l’intégralité des travaux originaux de l’artiste sur ce titre!
Sur la couverture principale et d’autres pour le chapitrage, c’est Lee Bermejo qui s’y est collé. Ce dernier revient sur du Star Wars après avoir signé une cover il y a plusieurs année pour la collection « Tales » sous Dark Horse. On retrouve aussi Olivier Coipel et Karmome Shirahama sur les couvertures #4 et #5.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une mini-série Star Wars attendue au tournant autant par les fans hardcore que par les moins assidus. Le pari risqué d’exploiter à nouveau des personnages centraux et iconiques de cette saga est plutôt réussi. Marjorie Liu livre une histoire dynamique et divertissante, faute d’être forcément originale en soi, et Mark Brooks signe une couverture des planches de toute beauté.
Un titre « Han Solo » complet qui peut trôner fièrement dans une bibliothèque à côté de son pote « Lando.

La Note du Kit :

 

 

Commentaires
Categories Kit Fisto, Nos chroniques
Jetez un oeil ici...