[Review] Star Wars – Dark Maul

Une mini-série qui fait « Maul »

RESUME DE L’HISTOIRE

Dark Sidious confie une mission secrète à Dark Maul. Le jeune Sith a bien l’intention de dépasser les espérances de son Maître, pour lui montrer qu’il est enfin capable d’affronter les Jedi.

Star Wars - Dark Maul : Soif de sang
Histoire : Cullen Bunn
Illustrations : Luke Ross
Contient les épisodes US Darth Maul (2016) 1-5
Publié par Panini Comics

L’avis du Kit :

« Always two they are! »

Après avoir fait les beaux jours de Dark Horse Comics ( en V.O) et Delcourt (en V.F) dans l’ancien Univers Étendu de la saga spatiale de George Lucas, l’apprenti seigneur Sith Dark Maul (Darth Maul en V.O) débarque dans la continuité officielle des comics Marvel et Panini Comics. Bien que présumé mort, après son duel face à Obi-Wan Kenobi, Maul est revenu hanté les séries animées Clone Wars et Rebels. C’est donc tout naturellement que le jeune guerrier Sith revient faire un tour du côté des comics. L’histoire en elle-même prend place juste avant le film Episode I – La Menace Fantôme. Après une formation rude et violente auprès de son maître, Dark Maul se languit d’impatience et voudrait mettre en pratique ce pourquoi il a été « forgé », à savoir tuer du Jedi. Mais le Seigneur Noir des Sith, son mentor, a un plan nécessitant de la patience et du tact. Deux choses difficiles à apprendre pour le zabrak Maul. Ayant conscience de ce fait, Dark Sidious envoie son apprenti se défouler et mettre fin aux actions de pirates qui s’en prennent aux intérêts de la Fédération du Commerce, un atout majeur dans la résurgence des Sith (cf. les films de la prélogie). La motivation de l’apprenti est à son comble quand il apprend sur place qu’une padawan Jedi est dans les parages.

C’est l’auteur Cullen Bunn ( Monsters Unleashed, Deadpool, Sixth Gun…) qui est chargé d’introduire Dark Maul dans les comics officiels de la saga chez Marvel/Lucasfilm/Disney. Le scénariste nous offre ici un apprenti Sith tatoué bien plus impatient qu’à l’accoutumé avec l’ancien Univers Etendu. Le guerrier veut faire ses preuves au plus vite. Ce Maul là prend des initiatives, il est loin de celui qu’on a pu voir dans l’univers « Légendes » en comics ou en roman, où il semblait plus être un outil, un bras armé pour son maître et mentor. Mais il y a aussi dans cette nouvelle version des aspects similaires à l’ancienne, comme par exemple l’élimination de personnes pouvant nuire au projet de son Maître. On a déjà pu voir cela dans un précédent recueil en comicbook du personnage devenu non-canonique ( cf le comics « Légendes« , Le Côté Obscur – Dark Maul par  Ron Marz et Jan Duursema chez Delcourt ou Hachette Collections pour Dark Horse Comics). Dans les deux univers le personnage reste violent, impulsif et explosif. Bunn retranscrit bien les traits de caractère de Maul qui est désireux de passer outre les ordres de son maître, surtout quand l’occasion d’affronter un Jedi s’offre à lui. On a parfois des impressions de « déjà vu » , surtout si on connait bien la saga Star Wars et son univers étendu ancien et récent. Mais ce recueil est justement parfait pour les lecteurs qui n’ont pas forcément tout le background historique de ce seigneur Sith

Niveau dessin, Cullen Bunn s’est adjoint les services de l’illustrateur Luke Ross ( Star Wars – Le Reveil de la Force, Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal, Captain America, Original Sin, Ultimates…), un habitué chez Marvel. L’artiste brésilien livre ici un très bon travail graphique qui ravira autant les néophytes que les connaisseurs de l’univers galactique de Lucas. Ces derniers s’amuseront d’ailleurs, au fil des pages, à reconnaître les différentes espèces et factions inventées pour divers médias ( ciné, séries TV, jeux-vidéos, romans, comics…) au fur et à mesure des quarante dernières années. Ross fournit de bonnes planches pour servir ce grand méchant de la saga Star Wars. En bonus, on notera de nouveau une histoire humoristique de droïdes (cf. celle de BB-8 dans le recueil sur Poe Dameron) écrite et dessinée par Chris Eliopoulos. Rod Reis signe la superbe couverture du tome tandis que celles, toutes aussi réussies, de Rafael Albuquerque séparent les épisodes du recueil.

Les présentations sont faites.

Pour résumer, un recueil comics qui ravira les fans de l’univers Star Wars et plus particulièrement les assidus du seigneur Sith Dark Maul. Même si les plus anciens auront des impressions de « déjà vu » par rapport à l’ancien Univers Étendu de la saga, ce bouquin reste une bonne porte d’entrée pour des lecteurs et fans plus récents qui  ne connaissaient Maul que par le film la Menace Fantôme et les séries TV Clone Wars et Rebels. Une bonne mini-série divertissante et bien illustrée.

La note du Kit : 

 

pour comprendre nos notes subjectives : 
5/5 J'adore 
4/5 Trés cool 
3/5 Sympa 
2/5 Sans plus 
1/5 Bof 
0/5 Pas pour moi
Commentaires
Categories Kit Fisto, Nos chroniques
Jetez un oeil ici...