[Review] Spider-Man 11

Conclusion du combat entre Spider-Man et le Dr Octopus, Miles Morales se remet en question et la Spider Family continue ses aventures.

SECRET EMPIRE (3) : LA FIN D’UN EMPIRE

Histoire : Dan Slott
Illustrations : Stuart Immonen
Encrage : Wade Von Grawbadger
Couleurs : Marte Garcia

Dénouement de l’affrontement entre Spider-Man et le Dr Octopus. Peter va devoir employer des moyens extrêmes et faire des choix cruciaux afin d’éviter qu’Otto ne mette la main sur Parker Industries et tous ses projets sensibles, ce qui va annoncer un changement de statu quo pour Spidey, changement qu’on sentait arriver depuis quelques temps maintenant. Une fin d’arc bien menée mais sans réelle surprise non plus, le combat contre Octopus est intense et la psychologie de ce dernier est mise en avant. En effet, son obligation de se soumettre à l’Hydra lui reste en travers de la gorge et l’envie de se rebeller grandie en lui. Stuart Immonen termine sa collaboration avec Dan Slott en nous livrant un dernier numéro très bien dessiné. Le mois prochain Greg Smallwood prendra sa suite.

Une note pour cette série :

 

PETER PARKER, THE SPECTACULAR SPIDER-MAN/ RENDEZ-VOUS D’AFFAIRES

Histoire : Chip Zdarsky
Illustrations : Adam Kubert
Encrage : Adam Kubert
Couleurs : Jordie Bellaire

Suite des aventures de Peter, la Torche et Teresa Parker qui vont se frotter au Caïd. Je ne suis pas fan de cette série, je trouve l’histoire assez quelconque et sans grand intérêt. Le personnage de Teresa n’est pas du tout intéressant et je préférerai voir une nouvelle collaboration Spidey/Torche que ce trio qui ne fonctionne pas. Les dessins sont bons, c’est déjà ça.

Une note pour cette série :

 

 MILES MORALES, SPIDER-MAN / CRISE DE CONSCIENCE

Histoire : Brian M. Bendis
Illustrations : Oscar Bazaldua
Encrage : Oscar Bazaldua
Couleurs : Jason Keith

Comme le titre de ce numéro l’indique Miles va traverser une bonne grosse crise de remise en question. Son ami Ganke va le pousser à réfléchir sur son identité de super héros et son point de vue est assez intéressant. Bendis ralentit la cadence en prenant le temps d’approfondir les relations entre les personnages de son histoire. Pour mieux redémarrer face à la menace Hammerhead ? Les dessins sont bons mais sans plus, le style d’Oscar Bazaldua étant souvent trop lisse, manquant de reliefs.

Une note pour cette série :

 

BEN REILLY, SCARLET SPIDER / QUERELLES DE FAMILLE

Histoire : Peter David
Illustrations : Mark Bagley
Encrage : John Dell
Couleurs : Jason Keith

Le numéro du mois dernier se finissait sur la rencontre entre Kaine et Ben Reilly. Kaine ayant la ferme intention de trucider son adversaire à cause de ses récents agissements, ce numéro tient-t-il ses promesses ? Eh bien pas tout à fait. Durant la majeure partie du récit nous voyons un Kaine en mode tueur et nous n’aimerions pas être à la place de ce pauvre Ben si, par malheur, il tombait entre ses griffes. Mais quand l’occasion se présente d’en finir… eh bien non, on a droit au classique « Vas-y, je t’écoute plaider ta cause ». Donc, un gros manque de cohérence avec la tension mise en place dès le début du combat par Peter David et qui fait retomber le tout comme un soufflé. A noter qu’on en apprend un peu plus sur Cassandra Mercury, ce qui fait un peu avancer l’histoire. La partie graphique toujours assurée par Mark Bagley est le réel point fort de cette série. Donc pour résumer : un beau combat mais frustrant.

Une note pour cette série :

 

SPIDER-MAN : RENOUVELER SES VŒUX  / EXPÉRIENCE VENOM + UN JOUR DANS LA VIE D’UN OSBORN

Histoire : Gerry Conway, Ryan Stegman
Dialogues : Ryan Stegman
Illustrations : Juan Frigeri, Nathan Stockman
Encrage : Juan Frigeri, Nathan Stockman
Couleurs : Jesus Aburtov

Avant tout, un petit mot sur le changement d’équipe créative de la série. En effet avec l’Expérience Venom Gerry Conway signe son dernier numéro et sera remplacé par Ryan Stegman, le dessinateur de cette même série. Choix surprenant et qui m’inquiète un peu, la dynamique de ces deux artistes fonctionnant si bien sur les aventures de la Spider Family. Le trait de Stegman est superbe et a beaucoup participé au succès de ce titre. De plus c’est une véritable valse des dessinateurs qui va s’opérer dès maintenant. Entre ce-mois-ci et le mois prochain pas moins de trois dessinateurs vont officier sur à peine quatre numéros. Je croise les doigts pour l’avenir de cette série que j’affectionne tout particulièrement.

Dans l’Expérience Venom nous suivons une MJ affublée du symbiote extraterrestre prise en filature par son mari. Ce dernier se doute de quelque chose mais ne veut pas croire au retour de son ancien adversaire pourtant mort sous ses yeux. Je veux bien qu’il ait quelques doutes, mais résumons : MJ a un tout nouveau costume noir avec une araignée blanche dessus, des pouvoirs qui se révèlent indépendant de ceux de Peter et un comportement pour le moins étrange et agressif depuis quelques temps… 1 +1 = ? Le numéro n’en reste pas moins très intéressant en se focalisant sur la force de caractère de MJ et son désir d’en faire toujours plus pour sa famille. Les dessins de Juan Frigeri sont très beaux et se rapprochent fortement du style de Stegman, ce qui ne nous dépayse donc pas.

Le récit suivant voit le Lézard faire son retour. Il semble chercher quelque chose chez Oscorp et le petit Osborn à la santé mentale sur la sellette se dévoile un peu plus. L’histoire se concentre essentiellement sur la relation entre Peter et sa fille et celle qu’entretenait Harry et Normie. Le père et le grand-père de ce dernier ayant été des Bouffons Verts, nous allons assister à sa lente descente vers la folie. Il faudra tout de même m’expliquer comment un gamin âgé d’à peine 10 ans peut  diriger un empire financier en étant PDG mais soit. Les dessins de Nathan Stockman sont bons mais Stegman avait mis la barre haute et ça se sent.

Une note pour cette série :

L’avis de Spider-Matt

Un bon numéro dans l’ensemble. Dan Slott poursuit son run en y incorporant la tension associée à l’event Secret Empire, Miles Morales continue de parfaire son apprentissage de héros avec toutes les remises en question que cela implique, Ben Railly et Kaine s’affrontent enfin et la famille Parker nous régale de ses aventures. Le seul point faible de ce kiosque est sans conteste celui qui voit Spidey faire équipe avec la Torche et Teresa : ennuyeux et sans intérêt.

pour comprendre nos notes subjectives : 
5/5 J'adore 
4/5 Trés cool 
3/5 Sympa 
2/5 Sans plus 
1/5 Bof 
0/5 Pas pour moi
Commentaires
Categories Nos chroniques, Spider-Matt
Jetez un oeil ici...