[Review] Secret Weapons

Après les armes X, voilà les armes secrètes !

Livewire est envoyée pour enquêter sur un centre de psiotiques. Elle va retrouver quatre de ces individus et décide de les prendre sous son aile.

Secret Weapons
Histoire : Eric Heisserer
Illustrations : Raul Allen
Encrage : Raul Allen
Couleur : Patricia Martin
Contient les épisodes Secret Weapons #1-4
Publié par Bliss Comics

L’avis de Comics Grincheux :

Secret Weapons se pose à la croisée des chemins entre une série comme Harbinger et Unity. Tout simplement parce qu’on retrouve Livewire et des psiotiques dedans. Mais ce qui pourrait sembler n’être qu’une série supplémentaire avec des jeunes gens aux super-pouvoirs et un mentor va parvenir à devenir un peu plus que ça grâce au travail d’écriture de Eric Heisserer.

Ce dernier propose en effet des individus très attachants et aux pouvoirs particuliers et originaux, comme cette jeune fille qui parle avec les pigeons ou encore ce garçon qui peut faire apparaître n’importe quel objet sans parvenir à le maîtriser. Les personnages bénéficient de caractères attachants et leurs relations seront traitées très naturellement. C’est ce qui va faire avancer le récit, entre l’attachement de Livewire pour eux et son opposition philosophique à Toyo Harada qui va causer leur fuite en avant permanente. Elle va leur apprendre à devenir des soldats et à se servir de leurs pouvoirs pour se défendre.

Les trois psiotiques ont aussi un avantage, ils représentent la diversité de la société. Ce qui fera plaisir aux amis du comics-gate, évidemment. Mais ce n’est pas seulement la diversité ethnique mais aussi la diversité sociale avec une représentation de différents niveaux d’études, de travail, etc. C’est vraiment passionnant et surtout, c’est fait avec simplicité et de manière organique. Le récit va s’organiser comme une gigantesque fuite en avant avec des personnages inadaptées au combat tout autant qu’à la vie sociale. Il y aura des pauses permettant d’approfondir les personnages ainsi que des scènes d’action assez dingues très efficaces.

L’autre gros avantage de la série, ce sont les dessins. C’est simple, à mes yeux, c’est la plus belle série Valiant à l’heure actuelle. Raul Allen a un talent fou pour la composition des pages et offre des merveilles de narration, toute en simplicité. Il se concentre sur la gestuelle, les expressions faciales et parvient à déconstruire les cases pour illustrer les pouvoirs des personnages. Tout cela donne un aspect très énergique à l’ensemble. Les couleurs de Patricia Martin subliment l’ensemble, donnant un aspect réaliste tout en plongeant le récit dans des dominantes de gris qui vont parfaitement avec la tonalité de l’oeuvre.

Parce que ce n’est pas qu’une histoire de mutants qui se battent. C’est aussi et surtout une histoire pour le droit et la liberté de vivre avec toutes ses différences, non seulement des pouvoirs mais pas uniquement. C’est toute la diversité de catégories sociales et ethniques et leur volonté de vivre de façon égalitaire et libre qui se manifeste. Et si vous pensez que les X-Men le font déjà très bien, Secret Weapons permet comme Harbinger, de parler de sujets crus et de montrer des SDF, des hipsters et des immigrés d’une façon crédible, dans des situations réalistes.

Bref, Secret Weapons est une très bonne série, au déroulement simple mais hyper efficace grâce à un travail précis sur les personnages. Leurs relations sont excellemment traitées, leurs pouvoirs sont cool et originaux. En plus, les dessins sont superbes, alors foncez dessus !

La note de Comics Grincheux : 

 

pour comprendre nos notes subjectives : 
5/5 J'adore 
4/5 Trés cool 
3/5 Sympa 
2/5 Sans plus 
1/5 Bof 
0/5 Pas pour moi
Categories Nos chroniques
Jetez un oeil ici...