[Review] Puta Madre tome 6

« Et El Diablo fu. »

puta amdre tome 5 ankama label 619Jésus a survécu à une tentative d’assassinat et pour la protéger, il abandonne l’amour de sa vie. Dans les rue de Dark Meat City, il va rencontrer un club de catcheurs issue de la tradition du « lucha libre » (catch mexicain).

Puta Madre #6
Histoire : RUN
Illustrations : Neyef
Publié par Ankama Label 619



L’avis de Ben :

Certain attendent le nouvel épisode de Walking DeadStar Wars ou Game of thrones avec impatience. Pour ma part, cette année a été marqué par l’attente des épisodes de Puta Madre par Run et Neyef.
Inutile de vous dire que c’est avec une certaine fébrilité que j’ai entamé ce dernier volume. Ce sentiment étrange d’impatience et de tristesse… comme un amour d’été qui s’achève.

On retrouve donc Jésus qui arpente les rues de Dark Meat City en tant que SDF. La vie continue de lui jouer des tours. Cette fois ci, c’est sa santé qui semble ne pas tourner rond…
Au détours d’une rue il rencontre une église, qui lui ouvre ses portes, et une nouvelle famille la « lucha ultima » et notre Jésus devient El Diablo le catcheur. C’est ainsi que l’on se confronte à un nouveau pan de la culture américaine : le catch.

C’est avec les relations dans cette famille que l’on laisse Jésus El Diablo et que l’on referme ce dernier chapitre.

En le lisant vous aurez aussi des nouvelles de Lisa son amour du précédent tome et aussi de Spooky qui nous révèle enfin son importance…

Certains sortiront de cette aventure avec un léger sentiment d’inachevé, car c’est vrai que l’on a envie de continuer à suivre notre amis et qu’il a du potentiel. Mais il s’agit de sa genèse et on le retrouve dans Mutafukaz.

Quand au Spin Off de Mutafukaz, si ils sont tous de cette qualité on en demande plus ! j’espère que Run nous ferra se plaisir.

J’ai passé 5 chroniques à essayer de vous convaincre de vous lancer dans l’aventure Puta Madre. 5 chroniques pour vous convaincre que la vie de Jésus en vaut la peine. 5 chroniques pour dire que Puta Madre c’est La BD de l’année. Cette 6ème vous a -t-elle convaincu ?

Je ne pouvais pas achever cette chronique en vous avouant que je n’ai pas lu les Mutafukaz. Donc si vous êtes dans le même cas que moi, n’hésitez pas foncez car le seul risque que vous prenez c’est de prendre votre pied et d’avoir envie de vous ruer chez votre libraire acheter l’histoire principale. Car je suis sur qu’une fois que je les aurais lu je pourrais revenir vers Puta Madre avec une lecture différente et un plaisir intact.

Puta Madre, c’est l’immanquable de cette année 2017 !

La note de Ben : 


pour comprendre nos notes subjectives : 
5/5 J'adore 
4/5 Très cool 
3/5 Sympa 
2/5 Sans plus 
1/5 Bof 
0/5 Pas pour moi
Commentaires
Categories Ben, Nos chroniques
Jetez un oeil ici...