[Review] Puta Madre tome 4

Tu nais seul et tu meurs seul

mutafukaz-Puta-Madre-tome-4-label-619Jésus poursuit son intégration dans le gang de motard les Hermanos, toujours prospect il effectue la basse besogne et tente d’affirmer sa position en tant que combattant hors pair.

Puta Madre tome 4
Histoire : Run
Illustrations : Run + Neyef
Publié par Ankama label 619

L’avis de Ben :

Il s’agit d’un tome différent des précédents. Déjà parce que le tome 3 c’est terminé sur un joli cliffhanger  et  car on ne s’avance pas dans la vie de Jésus ‘Lobo’ comme dans les précédents tomes. C’est aussi la première fois ou l’on n’a pas de petite leçon de culture américaine « made by Run« .

On commence le tome sur les​ chapeau de roues en reprenant là ou avait laissé notre héros. Lobo continue son intégration au sein du MC Hermanos. La rivalité avec « Barbie« , bras droit aux dents longues du MC Hermanos, ne va pas simplifier son intégration au sein du club. Suite à un violent accrochage avec ce dernier il se retrouve mis au vert à Cleveland. La loi de rue est dure, celle du MC aussi, Lobo l’apprend à ses dépends. Confronté pour la première fois à la défaite, il gagne en maturité.

Un tome qui offre un final jouissif et aboutit à nouveau sur un cliffhanger haletant. Un tempo différent mais plaisant, un héros face à lui-même qui se pose des questions et reçoit des leçons de vie . Une histoire maîtrisé qui nous transporte depuis maintenant 4 chapitres.  Des dessins toujours impeccables. Et un petit pincement au cœur en pensant qu’il ne reste plus que deux numéros.

On ne le dira jamais assez Puta Madre c’est LA BD à ne pas louper en ce début d’année, dépêchez vous car c’est en édition limitée.

La note de Ben : 

On naît seul, on vit seul, on meurt seul. C’est seulement à travers l’amour et l’amitié que l’on peut créer l’illusion momentanée que nous ne sommes pas seuls. Orson Welles

 

Commentaires
Categories Ben, Nos chroniques
Jetez un oeil ici...