[Review] Puta Madre tome 2

Celui où l’agneau devient le loup…

Puta Madré 2La suite des aventures de Jésus débuté dans le tome 1 de Puta Madre où âgé de 12 ans, le jeune homme s’était retrouvé en prison pour adulte suite à la mort de son petit frère. Toujours dans cette prison d’Imperial County et toujours sous la protection du gang des « Carnales« , Jésus « Pollito » en apprend de plus en plus sur les règles à suivre en prison et les différents gangs présents dans l’enceinte de cet établissement.

Puta Madre tome 2
Histoire : Run
Illustrations : Run et Neyef
Publié par Ankama - Label 619

L’avis de Ben :

Après l’enfance/pré-adolescence du premier tome, dans ce deuxième tome Jésus fini de purger sa peine et devient un homme libre mais brisé par la prison mais surtout éduqué par des chefs du gang mexicain. Ce tome est encore une fois remplit de rebondissements et on suit la montée en puissance de notre héros. Jusqu’alors dans un cocon, Jésus va appendre la dureté de la prison de la pire des manières.
On aura donc le plaisir de le retrouver, c’est vraiment un personnage auquel on continue de s’attacher. On attend maintenant un troisième volume où son côté sanguin et sa science du combat tel qu’appris en prison vont surement être mis à rude épreuve. Sans compter que son ami imaginaire (?) Spooky remplit de mauvaises intentions refait surface…

En plus de l’histoire RUN et Neyef en profite pour nous en apprendre de belles sur les différents gangs et leur passé, apportant la BD au-delà de nos attentes habituelles. Pour rappel dans le premier tome, l’encart « culture » portait sur le système carcéral américain.
Au travers des pages vous apprendrez aussi comment fabriquer des armes ou quel est le bon moment pour frapper un ennemi (un enseignement pratique dans la vie de tous les jours ndC).

Le dessin est toujours beau et précis, les tatouages toujours aussi soigné. Un vrai plaisir de parcourir les pages. L’intrigue est bien retranscrite, l’action, les tensions nous prennent aux tripes.

Puta Madre continue sa lancé propre et captivante avec la montée en puissance de Jésus « Pollito » devenu un homme redoutable. C’est la claque de ce début d’année.

La note de Ben : 


L’avis de Matt:

Il y a deux types de spin off : celui qui apportent une extension à une histoire connue et ceux qui lui complète l’univers mais pas directement l’histoire. Il ne faut pas s’arrêter à l’annotation « spin off de Mutafukaz ». Puta Madre est un titre qui existe pour lui même.
Dans cette tome 2, la plongée dans le système carcéral de Jesus fait froid dans le dos. Elévé par des gangs en prison, il est souvent sous le feu croisé des échanges entre les bandes rivales et finira suriné dans un contexte sordide.

Cet épisode détail l’apprentissage de la vie par le jeune homme sous le seul prisme de la survie et de la violence. Lorsqu’il sortira de prison, Jesus sera un homme coupé du monde, violent et n’ayant rien à perdre mais surtout ne sachant rien faire à part survivre de la plus violente des façons. Pourtant, on s’attache au personnage tel que mis en scène par Run et Neyef.
On a vraiment de la peine pour lui au fils de ses péripéties et de ses désillusions. Cette histoire apporte des circonstances atténuantes aux actes du personnages à retrouver dans les 6 tomes de la série Mutafukaz.

En bonus, le titre semble parfaitement documentés. On y parle de l’histoire des gangs en prison et notamment l’histoire de leur création. Des infos essentielles pour briller en société (ou pas).

Ce nouvel épisode de Puta Madre ajoute l’émotion à la sidération et la dentresse sociale du premier épisode. Le titre est à la fois poignant et violent et on se prend d’affection pour ce personnage qui serait un méchant-et-dangereux-caid dans n’importe quel autre titre.
L’histoire semble documenté ce qui ajoute à la dureté de la série. Maintenant que le fauve est dans la nature, j’attend avec impatience le 3ème épisode.

La note de Matt : 

Commentaires
Categories Ben, Matt, Nos chroniques
Jetez un oeil ici...