[Review] Northlander tome 3

« Celui qui a un petit couteau a besoin d’un long bras »

northlander 3 histoires mettant en scène le peuple Vikings et la façon dont il a laissé son empreinte sur l’Europe, entre un choc des cultures et un choc des armes. La montée du christianisme, l’invasion normande ou la peste ont participé à la construction de nos civilisations et Brian Wood nous immerge dans ce monde sans pitié.

Northlander tome 3
Histoire :Brian Wood
Illustrations : Vasilis Lolos, Riccardo Burchielli, Simon Gane, Matthew Woodson, Leandro Fernandez
Contient les épisodes Northlander 17, 21 à 28, 30 à 34, 37 à 39, 40
Publié par Urban Comics

L’avis de Ben :

Northlanders est une anthologie consacrée peuple vikings et scénarisée par Brian Wood. Le but de l’auteur est de redorer l’image de ce peuple trop souvent considéré comme barbare, le tout au fil d’aventures sans concession.
L’auteur de DMZ ou Rebels essaye d’apporter un œil nouveau sur le peuple du Nord. En effet, l’Histoires des Vikings est toujours racontées du point de vue des victimes donc présentent les adorateurs d’Odin comme des barbares sanguinaires et sans morale.

Intitulée « Métal« , la première saga met en scène Erik, un forgeron qui n’est pas décidé à laisser les chrétiens lui imposer leur façon de penser. Composée de 5 chapitres, elle nous fait suivre la vendetta du jeune viking prêt à tout pour ses dieux et sa belle albinos.

Le siège de Paris en 884-886 sert de décors à la deuxième histoire. Ce célèbre affrontement entre les Francs et les Vikings qui aura pour conséquence la fin du règne des Carolingien et le début de l’ère des Capétiens. On suit Mads, guerrier et fin stratège normand, accompagné de Abon (personnage historique réel), un prêtre qui a pour mission de narrer ces exploits dans le siège de la future capitale.

Dans le dernier récit, le bain de sang est inévitable. Nous sommes en hiver de l’an 1020. Pour lutter contre la peste, un village décide de fermer ses portes et vivre en huis-clos. Mais un mal encore plus grand est pris au piège des murs d’enceintes. Ce récit intitulé « La veuve et la peste » relate le combat d’une mère veuve pour sa fille contre la maladie et toutes sorte d’atrocités.

Ces 3 histoires sont de qualités et Brian Wood sait encore une fois nous embarquer avec ses personnages charismatiques au cœur de situations palpitantes. Pour ma part, j’ai un gros coups de cœur pour « La veuve et la peste » qui reste une histoire haletante. Je n’ai pas pu poser le bouquin avant la fin de cette histoire.

Côté dessin, différents artistes se succèdent, chacun prenant en charge une saga. Dans l’ensemble, ils offrent une prestation qui colle bien au propos, même si je suis plus sensible à Léandro Fernandez qui dessine la saga de « La Veuve et La Peste » (encore !!) qu’à Simon Gane qui dessine « Le Siège De Paris » dans un style plus brouillon à mon avis.

Notez bien qu’avoir lu les deux premiers tomes n’est absolument pas un prérequis. Il s’agit d’histoires indépendantes. Profitons-en pour souligner le travail d’édition que nous propose Urban : en accord avec l’auteur, les numéros ne sont pas repris dans l’ordre chronologique de leur sorties mais sont classés par continent et regroupés par histoire. Ces trois tomes de nous offre une progression logique et facile à suivre.

Épopée Vikings, combat à mort, barbarie sanguinaire, références historiques, Northlander est parfait si vous aimez les récit historiques et le peuple Normand en particulier. Brian Wood nous livre encore un ouvrage de qualité.

La note de Ben  : 

 

Commentaires
Categories Ben, Nos chroniques
Jetez un oeil ici...
Concours du moment
- inscription nécessaire pour jouer -