[Review] Invincible Tome 1

Oublie tout ce que tu sais sur les super-héros

Mark Grayson est un ado comme tous ceux de son âge ou presque. Il va au lycée, adore les filles sans vraiment bien les comprendre et passe le plus clair de son temps avec ses potes. Finalement, la seule différence entre lui et les autres tient au fait que son père est le super-héros le plus puissant de tous les temps. Trois fois rien, quoi ! Et pour corser le tout, Mark semble avoir hérité des mêmes pouvoirs que papa. C’est à ce moment-là que les ennuis commencent !

Invincible Tome 1 : Affaire de famille
Histoire : Robert Kirkman
Illustrations : Cory Walker
Couleurs : Bill Crabtree
Contient les épisodes US Invincible #1-6
Publié par les éditions Delcourt

L’avis du Kit :

J’ai beau me rapprocher doucement de la quarantaine et lire des comics depuis une trentaine d’années, j’en découvre encore. Et c’est d’ailleurs ce qui est plaisant dans ce milieu. Quand tu en as ta dose de lire les comics des Big Two, où les statu quo lors d’un event sont devenus aussi habituels qu’un homme politique utilisant la langue de bois, et bien tu fais un tour de côté de l’indé. J’ai entendu à plusieurs occasions des camarades de LesComics.fr (dont Matt bien sûr) et d’autres collègues youtubers /chroniqueurs vanter les mérites du titre Invincible de Robert Kirkman. Alors quand j’ai trouvé les deux premiers tomes dans une bouquinerie d’occasion par chez moi, je n’ai pas hésité une seconde. Et qu’est ce que cela vaut donc à mes yeux ?

Je connais surtout Robert Kirkman pour son amour démesuré des zombies (Walking Dead, Marvel Zombies) et pour ses autres travaux horrifiques (Outcast) et fantastiques (Oblivion Song). Je le connaissais moins pour son traitement du super-héroïque dans les comics. Je répare donc cette faute avec sa création pour Image Comics, Invincible. Kirkman nous plonge dans la vie de l’adolescent Mark Grayson, rejeton d’un alien devenu le super héros iconique Omni-Man, sur notre belle planète bleue. On le suit donc à travers ses attentes liée aux potentiels pouvoirs hérités de son père coulant dans ses veines, sa vie au lycée, ses premiers amours, etc. On pourrait croire que ce n’est pas forcément original, ayant déjà vu cela dans la vie de Peter Parker dans les comics Spider-Man. Mais l’auteur réussi à apporter une certaine touche inédite au genre super-héroïque. Il soigne l’introduction de ce titre par un attachement certain envers le jeune héros qui doit cumuler sa vie de super-héros en apprentissage et sa vie de lycéen. Les dialogues et les interactions entre les personnages sont vraiment travaillés. On sent ici que l’histoire va nous mener vers autre chose sans toutefois rentrer grandement dans le détail avec ce premier arc narratif. En le terminant, on ne demande qu’une chose, découvrir au plus vite le suivant. Les clins d’œil à l’univers super-héroïque et à la culture geek en général sont légions, de quoi adhérer grandement pour ma part.

Côté graphique, le dessinateur Cory Walker apporte un côté chaleureux et parfois enfantin au titre, ce qui va parfois en contradiction avec des scènes plus violentes et plus crues. Ce n’est donc pas forcément du comics à laisser à de très jeunes lecteurs. Car oui ce comic-book ne fait pas dans la demi mesure côté violence. On notera l’excellente idée des Éditions Delcourt de chapitrer le recueil avec des couvertures variantes signées par des artistes français comme Paul Renaud et bien d’autres.

Un nouveau regard sur les comics super-héroïques par le papa de Walking Dead,  Outcast et Oblivion Song. Un titre qui ravira les lecteurs frustrés par les events contemporains, et parfois sans intérêts, des deux grands éditeurs que sont Marvel et DC Comics. L’attrait d’une bonne lecture de comics indés peut souvent combler cette frustration et je crois que Invincible est fait pour cela. Certes, ce premier tome peut paraître peu original dans sa construction, mais l’histoire est si fraîche et intéressante que la suite ne peut être que meilleure. Allez on fonce vers le deuxième tome !

La note du Kit : 

 

pour comprendre nos notes subjectives : 
5/5 J'adore 
4/5 Très cool 
3/5 Sympa 
2/5 Sans plus 
1/5 Bof 
0/5 Pas pour moi
Categories Kit Fisto, Nos chroniques
Jetez un oeil ici...