[review] Injection

Une bonne injection d’Outre-Monde

Injection

Trouvant le présent morne et ennuyeux, un groupe de cinq génies décide de faire progresser la science et de concevoir la plus grande évolution technologique que le monde ait connu depuis fort longtemps. Leur but : rendre le futur plus intéressant !

Comme souvent, la créature va échapper à ses géniteurs et l’avenir de l’humanité se montre bien moins radieux que prévu.
Les cinq membres du groupe vont devoir réparer leurs fautes et lutter contre leur propre invention.

Auteur : Warren Ellis
Dessinateur : Declan Shalvey
Ce livre contient Injection #1 à 5

L’avis de Sonia Smith :

Injection est la nouvelle série de Warren Ellis. Etant une inconditionnelle de cet auteur, je me suis précipitée sur ce titre sans trop savoir ce que j’allais y trouver, un peu comme pour Trees d’ailleurs.

Injection se déroule au Royaume-Uni et mêle la science la plus avancée et les légendes britanniques ce qui donne un résultat plutôt intéressant mais qui demande – comme souvent avec Ellis – un peu de concentration et une multitude de références.

Warren Ellis utilise l’actualité pour poser un point de départ à son récit : on sait que des chercheurs créent des intelligences artificielles capables d’apprendre voire de réfléchir par elles-mêmes que l’on retrouve sur la toile. Ellis pousse l’idée à son paroxysme : cinq penseurs fous décident, un jour de profond ennui, de créer ce type d’intelligence afin de rendre le monde plus passionnant.
Les apprentis sorciers se voient vite rattrapés par la réalité et sont dépassés par le monstre qu’ils ont créé. Certes, les réflexions sur la technologie qui prend le pouvoir au détriment des hommes qui en sont à l’origine, ne sont pas forcément une idée très neuve.

Ce qui est intéressant, c’est la manière dont l’auteur l’explore : on n’est pas tout à fait au cœur de la matrice. Ici, l’existence d’une intelligence artificielle s’accompagne d’une ouverture sur un outre-monde proche d’un univers magique, qui prend appui sur des légendes celtiques. Ce point du récit m’a beaucoup fait penser à la série Stranger Things dans la manière dont Ellis se représente l’Outre-Monde.

Le choix des personnages, s’il peut paraître classique, n’en est pas moins intéressant, même si on est un peu frustré de ne pas encore en savoir grand chose. On côtoie un agent secret aux allures de James Bond, une informaticienne, un dandy proche de Sherlock Holmes, un descendant de magiciens rebouteux qui refuse son héritage et une scientifique  névrosée. Ces personnalités fortes et rebelles ont vu leur groupe se disloquer mais elles doivent de nouveau agir ensemble pour contrer le danger. Si les interconnexions entre eux et leur personnalités sont encore à creuser, chacun d’entre eux est intéressant, soit parce qu’il est horripilant soit parce qu’il est attachant et j’avoue avoir très hâte de voir comment chacun évoluera.

Sur le plan graphique, Declan Shalvey réussit de très belles planches, notamment lorsqu’il restitue les atmosphères magiques et horrifiques, il réussit très bien les paysages des landes désolées dans lesquelles apparaissent des manifestations d’outre-monde. Ses personnages ont une classe folle même si, parfois, le trait est un peu caricatural à mes yeux sur certaines planches. L’ensemble est toutefois fort réussi et Shalvey sait happer le lecteur dans un univers fantomatique grandiose et effrayant.

Ce premier volume d’Injection est donc une mise en place de cet univers qui puise à la fois dans le récit technologique et dans les mythes anciens des îles britanniques, un mélange qui aurait pu ne pas prendre mais qui donne un ouvrage cohérent et intrigant dont j’ai sincèrement hâte de lire la suite à la fois pour voir comment les interactions entre le monde magique et les progrès techniques vont fonctionner et comment les personnalités de chacun des cinq membres du groupe vont pouvoir évoluer.

Injection est un techno-thriller qui emprunte également les codes des légendes anciennes du Royaume-Uni. Warren Ellis, à son habitude, offre un récit complexe qui explore plusieurs pistes et donne à réfléchir sur les conséquences d’un développement technologique mal maîtrisé. l’auteur pose aussi des questions sur le peu de connaissance que l’homme a des forces qui l’entourent, donnant à son ouvrage des relents mystiques. Injection est un titre qui peut ne pas plaire à ceux qui préfèrent des récits simples et qui n’ont pas envie de se perdre dans les méandres de la pensée de l’auteur. Les autres trouveront dans ce récit à tiroirs un pur moment de bonheur.

La note de Sonia Smith : 

Commentaires
Categories Nos chroniques, Sonia Smith
Jetez un oeil ici...