[Review] Faith tome 1

Comme un comics de super-héros girly mais mieux !

Faith chez Bliss ComicsFaith Herbert est une jeune femme tout ce qu’il y a plus classique.
Cette geekette maladroite fantasme sur un acteur à la mode et répond aux ordres d’une supérieure acariâtre dans un job qui ne l’enchante pas.
Pourtant, quand des être à super-pouvoirs sont enlevés, Faith va ré-enfiler le costume de Zephir et reprendre son rôle de super-héroïne.

Faith tome 1
Histoire : Jody Houser
Illustrations : Francis Portela et Marguerite Sauvage
Contient les épisodes Faith 1 à 4 
Publié par Bliss Comics

L’avis de Matt :

Tout juste échappée des pages de la série Harbinger, Faith s’offre une série solo dont le premier tome est plutôt réussi.
Alors évacuons les poncifs tout de suite : Faith est grosse. C’est dit, on peut passer à la suite.

Faith sort de sa douche

Le titre ne se construit pas sur le physique du personnage, même si ce dernier tranche avec les standards du genre dans les comics. Faith est une jeune femme maladroite et qui tente de s’insérer dans la société en faisant oublier qu’elle est la super-héroïne Zephir.
Elle tente de devenir journaliste et de se déguiser comme elle l’a vu dans les comics. Mais la vraie vie, ce n’est pas comme les comics (même si elle a lieu dans un comics, vous suivez ?).

En fait, Faith est une jeune femme comme les autres avec des préoccupations, des aspirations, des fantasmes et des problèmes très classiques. Une lectrice pourra donc s’identifier facilement à ce personnage. Au delà de ça, Faith cherche à se cacher et à ne pas attirer l’attention de ses ennemis mais va devoir redevenir Zephir, pour filer un coup de main, poussée par son sens morale. On est loin des personnages qui se sacrifient pour sauver le monde. Zéphir réagit plutôt à une situation donnée et commettra son lot de gaffes en chemin.

Faith et son bouclier

Comme c’est le cas dans les séries Valiant, quelques easter eggs renforcent la sensation d’univers étendu comme la présence de Archer (de la série Archer & Armstrong) avec qui Faith entretient une (presque) relation amoureuse ou quelques références à Harbinger. Ces mentions ne gêneront pas les néophytes, elles ne sont là que pour vous donner envie de découvrir les autres séries Valiant et j’apprécie de retrouver des caméos dans ce genre dans toutes les titres Valiant que j’ai eu l’occasion de lire. Ces caméos apportent vraiment de la cohérence à l’ensemble des titres.

Pour terminer, au jeu des comparaisons, Zéphir s’en sort bien mieux que ses concurrentes directes que sont Miss Marvel et Batgirl.
Le titre est tout simplement mieux écrits, on évite les clichés à base de selfies et autre amoureux-qui-en-fait-est-le-méchant digne des pires épisodes de Scooby-Do.
Non, Faith est une série très agréable à lire et on oublie rapidement ces fameuses caractéristiques secondaires : on se moque que l’héroïne soit une fille et qu’elle soit grosse tant que l’histoire est bonne.
C’est le cas ici. Tant mieux !

Faith prend son envol

Avec Faith, Jody Houser réussi là où Miss Marvel ou Batgirl se plantent complètement. On a enfin la preuve qu’on peut écrire un comics mettant en scène une héroïne à laquelle les lectrices peuvent s’identifier sans oublier pour autant d’être une histoire bien menée et agréable à lire.
C’est une nouvelle fois un tome 1 réussi à mettre au crédit de Valiant & Bliss Comics.

La note de Matt : 

 

Commentaires
Categories Nos chroniques
Jetez un oeil ici...