[review] Doctor Who Les anges pleureurs de Mons

A la guerre comme à la guerre

Doctor WhoLe 21 août 1914, deux jeunes soldats écossais sont en mission de reconnaissance en plein cœur du champ de bataille de Mons, en Belgique. Les deux amis tentent de se donner du courage en évoquant leurs rêves d’avenir et leurs espoir. Alors qu’ils se retrouvent esseulés dans un cimetière abandonné, ils sentent un présence hostile. Une statue menaçante est plantée au milieu des tombes anciennes. Elle semble douée de vie et fond soudain sur les deux militaires effrayés.

Peu de temps après, le docteur et Gabby Gonzalez débarquent en plein milieu du premier conflit mondial…

 

Doctor Who, les anges pleureurs de Mons
Auteur : Robbie Morrison
Dessinateurs : Daniel Indro, Eleonora Carlini
Ce volume contient : Doctor Who, the tenth doctor #6-10
Publié par Akileos

L’avis de Sonia Smith :

Ce deuxième volume des aventures du dixième docteur fait intervenir des personnages que les amateurs de la série connaissent bien : les anges pleureurs. Si le sujet n’est pas neuf, le scénariste, Robbie Morrison, décide de déplacer le conflit entre le docteur et ces êtres effrayants en plein cœur de la Première Guerre mondiale.

Ce récit est, à mon sens, le meilleur que j’ai pu lire jusqu’à présent dans un comic-book Doctor Who. Le choix de faire intervenir les Anges pleureurs qui sont de redoutables adversaires ajoutent à une dramaturgie déjà bien présente : l’histoire se déroule au fin fond des tranchées dans un endroit déjà empli de désespoir. Ces anges maléfiques sont vraiment très flippants et rappellent les Gorgones de la mythologie même s’ils font bien plus que pétrifier leur proie. Le récit est vraiment haletant et prenant jusqu’à la dernière seconde et j’aime beaucoup cette fin qui n’en est pas vraiment une et qui permet au lecteur de tout imaginer, même le pire !

Ajoutons à cela des personnages touchants, qu’il s’agisse du docteur et surtout de Gabby, qui fait office de compagnon ou encore des militaires anglais et écossais croisés sur le champ de bataille : soldats, officiers, médecin aumônier, tous ont une personnalité attachante et on voit même poindre une histoire d’amour poignante entre deux individus que tout sépare. Robbie Morrison ne fait vraiment aucune faute dans ce scénario qui allie voyage temporel, bataille contre des êtres surnaturels particulièrement hostiles, romantisme et réflexion sur l’inutilité de la guerre. Le dessin de Daniel Indro fonctionne très bien sur les scènes de bataille ou d’attaques des Anges pleureurs mais un peu moins dans sa restitution des émotions, les visages de ses personnages étant encore un peu crispés.

Le volume se conclut avec une seconde histoire plus courte et moins dense en suspense et en émotion mais qui permet de décompresser un peu avec ce récit des Anges pleureurs de Mons qui donne la chair de poule ! J’ai refermé cet ouvrage avec la satisfaction d’avoir lu un très bon récit qui peut, à mon avis, toucher aussi bien ceux qui reconnaîtront les codes de la série télé et ceux qui n’ont jamais entendu parler de Doctor Who.

Doctor Who, Les Anges pleureurs de Mons convoquent des figures bien connues des amateurs de la série : les féroces anges pleureurs dont il est bien difficile de se débarrasser. Robbie Morrison a trouvé une excellente idée en plaçant son récit en pleine Première Guerre mondiale ce qui ajoute à l’aspect effrayant de cette histoire extrêmement bien ficelée du début à la fin. On a là un récit horrifique et presque mythologie qui satisfera les amateurs d’histoires gothiques ou étranges.

La note de Sonia Smith : 

Commentaires
Categories Nos chroniques, Sonia Smith
Jetez un oeil ici...
Concours du moment
- inscription nécessaire pour jouer -