[Review] Deadpool 13

Avec pas moins de 7 histoires différentes ce mois-ci, ne risquons-nous pas de frôler l’indigestion de Deadpool ?




DEADPOOL / LA FIN D’UNE ÉPOQUE

Histoire : Gerry Duggan
Illustrations : Matteo Lolli
Encrage : Christian Dalla Vecchia
Couleurs : Ruth Redmond

Après ses récentes actions en lien avec l’Hydra, Deadpool essaie de réparer ses erreurs. Le personnage est au 36ième dessous et semble vouloir abandonner son rôle de good guy qu’il avait adopté depuis peu. Le ton est assez sérieux et l’histoire fonctionne plutôt bien. Les dessins, assez sombres, collent parfaitement au récit.

Une note pour cette série :

 

SPIDER-MAN-DEADPOOL  / VIRÉE A MURDERWORLD

Histoire : Elliott Kalan
Illustrations : Todd Nauck
Couleurs : Rachelle Rosenberg

Fin de l’affrontement du célèbre duo contre Arcade. Un numéro qui conclut bien cet arc. L’histoire est très centrée humour et les dialogues fonctionnent très bien. Les dessins embellissent le tout en accentuant le côté surréaliste des situations.

Une note pour cette série :

 

DEADPOOL & OLD MAN LOGAN / LE CLOWN ET LE VIEUX (5)

Histoire : Declan Shalvey
Illustrations : Mike Henderson
Couleurs : Lee Loughridge

Fin de la collaboration entre Logan et Wade afin de sauver une jeune mutante pas si en détresse que ça. Cet arc avait bien débuté mais sa fin est un peu décevante et assez vite expédiée. J’en attendais un peu plus et je reste sur ma faim. Mais l’ensemble reste tout à fait correct et on a là un bon duo pour le temps que ça aura duré. La partie graphique est bien exécutée et retranscrit très bien la violence des combats entre les deux mutants.

Une note pour cette série :

 

GWENPOOL / AU-DELÀ DU QUATRIÈME MUR (5)

Histoire : Christopher Hastings
Illustrations et Couleurs : Gurihiru

La Gwen du futur rencontre la Gwen du présent. Beaucoup de dialogues méta et de brisage du quatrième mur dans ce numéro. La fin était prévisible et assez classique pour un titre qui se veut décalé. Les dessins sont toujours très beaux et Gurihiru fait preuve d’une régularité sans faille.

Une note pour cette série :

 

DEADPOOL / GARDE-FRONTIÈRE DISERT ; C’EST MA SOIRÉE ! ; RENCONTRE DES P£$%INS DE TYPES ; JURÉ CRACHÉ

Histoire : Cullen Bunn, Howard Chaykin, Jason Aaron, Joe Kelly
Illustrations : Matteo Scalera, Howard Chaykin, Chris Staggs, Rob Liefield
Encrage : Matteo Scalera, Howard Chaykin, Juan Vlasco, Rob Liefield
Couleur : Matt Wilson, Edgar Delgado, Marte Gracia, Rob Liefield

Quatre histoires courtes parues en 2008 :

Tout d’abord, Deadpool aide un fermier mexicain à récupérer sa chèvre préférée. Une histoire courte de 2008 sympathique mais classique. Elle vaudra tout de même le coup d’œil pour les dessins de Matteo Scalera.

Ensuite, Deadpool rempli un contrat lors d’une soirée mondaine. L’histoire se lit très vite et est on ne peut plus basique mais servie par de bon dessins.

Puis, des extraterrestres enlèvent Deadpool malgré eux et vont vite le regretter. Panini continue avec des histoires très courtes de 2008 pour remplir le kiosque du mois… C’est sympa, ça fait sourire mais sans plus.

Enfin, la dernière histoire de 2008 avec le duo Kelly/Liefeld. Si elle ne brille pas par son scénario pas très inspiré elle reste plaisante pour ses dessins qui sentent bon les années 90.

Une note pour cette série :

L’avis de Spider-Matt

Un assez bon mois pour notre mercenaire même si le remplissage que fait Panini avec pas moins de 4 numéros datant de 2008 est franchement dispensable et très vite oubliable.

pour comprendre nos notes subjectives : 
5/5 J'adore 
4/5 Trés cool 
3/5 Sympa 
2/5 Sans plus 
1/5 Bof 
0/5 Pas pour moi
Categories Nos chroniques, Spider-Matt
Jetez un oeil ici...