[Review] Chrononauts tome 1

« Là où on va, on n’a pas besoin… de cohérence! » – Doc’ Millar

Corbin Quinn et Danny Reilly sont deux génies sur le point de réaliser le premier voyage dans le temps. Malheureusement, l’expérience dérape et les deux héros doivent alors se frayer un chemin jusqu’à notre époque en traversant des ères plus dangereuses les unes que les autres : de la Rome antique jusqu’à la scène rock des années 80.

Auteur : Mark Millar Dessinateur : Sean Gordon Murphy
Couleurs : Matt Hollingsworth
Contient les volets #1-4 US d' Image Comics du titre.
Publié par Panini comics. Inédit V.F.


L’Avis du Kit :

Une nouvelle histoire du prolifique auteur écossais Mark Millar (Old Man Logan, Civil War, Kick-ass, Secret Service…) dans son Millarworld sous les dessins de Sean Murphy ( Joe The Barbarian/L’aventure Intérieure, Punk Rock Jesus, The Wake, Tokyo Ghost…) Après la découverte mystérieuse d’un jet F-14 Tomcat dans un site archéologique vieux de plusieurs milliers d’années, les Dr Corbin Quinn et Danny Reilly poursuivent leurs recherches pour trouver le passage vers le voyage temporel. S’en suit la découverte et le voyage inaugural plusieurs mois après. Mais rien ne se passera comme les deux amis l’ont espéré.

 

L’auteur écossais nous plonge dans un scénario très connu, vu et revu de la S.F et des comics, le voyage dans le temps. Le tout dans un certain humour et une certaine proximité entre les deux potes scientifiques. Certes ce n’est pas forcément original mais dans le scénario, mais on s’attache au début de cette histoire aux personnages et à l’intrigue. Même si on peut mettre une certaine réserve sur le fait que le 1er chapitre explicatif va vite sur la présentation de l’histoire et des personnages…Attendez la suite ! Dès le 2nd volet tout va extrêmement très vite, trop d’ailleurs. Ici aucune réflexion sur la dangerosité du voyage temporel et ses possibilité de briser le « continuum espace-temps », comme le dirait ce bon vieux Doc’ Brown de « Retour vers le Futur ». Millar ne s’embête aucunement avec des explications scientifiques du pourquoi et du comment du voyage dans le temps de ses héros. Il les  emmène plutôt dans un road-movie voir même un buddie-movie temporel où le fun et l’aventure décomplexée sont rois. Et c’est donc là que l’histoire de Mark Millar pêche pas mal. Tout est permis pour le duo Quinn et Reilly, donc aucune limite, et les incohérences finissent par nous exploser au visage de page en page. Certes les comics sont faits pour divertir, mais le fait d’aller bien trop vite dans la narration et englober beaucoup d’incohérences « temporelles » font que le récit en devient vraiment superficiel. Reste alors le graphisme vous me direz ?!    😉

Aux dessins, on retrouve donc l’excellent Sean Gordon Murphy. L’artiste est toujours au top et prend toujours autant de plaisir à dessiner des avions et des véhicules  après ses travaux sur The Wake avec Scott Snyder (voir ici le F-14 Tomcat rendu célèbre par le film Top Gun). Le gars exploite sereinement son talent et le scénario expéditif de Millar a dû combler son bonheur. Dynamisme et précision au rendez-vous pour en mettre plein la vue au lectorat avec ses traits désormais plus que reconnaissables. Les planches associées à la colorisation de Matt Hollingsworth rendent le tout somptueux pour nos mirettes. A noter que Murphy a aussi fait d’excellentes variant cover reprenant des couvertures de films des années 80 comme Retour vers le Futur, Top Gun, l’Arme Fatale

 

En résumé, un recueil comics de science-fiction divertissant et décomplexé au rythme endiablé bien speed…Et sans doute trop d’ailleurs. Ce qui entache la cohérence du récit et l’attachement du lecteur aux héros. On sent que Mark Millar a œuvré pour scénariser son récit comme un long-métrage (il a d’ailleurs vendu les droits pour une future production hollywoodienne). Heureusement la superficialité de la narration est sauvée  à mes yeux par le côté graphique, avec un Sean Murphy « Unleashed » toujours au sommet de son art ! Malgré tout on espère une suite, si tome 2 il y a un jour, plus convaincant scénaristiquement parlant.

La Note du Kit :

 

 

Commentaires
Categories Kit Fisto, Nos chroniques
Jetez un oeil ici...