[Review] Bots tome 2

Bots 2, update loading…

bots tome 2 ankamaNos deux compères robots sont emprisonnés dans une prison haute sécurité où les gangs font la loi. Ils doivent assurer leur survie ainsi que celle de l’enfant humain dont ils ont la responsabilité. Malgré leur emprisonnement, ils vont essayer de retrouver des humains pour leur confier l’enfant.

Bots 2
Histoire : Aurélien Ducoudray
Illustrations : Steve Baker
Publié par Ankama




L’avis de Ben :

Pour rappel, le monde tel qu’on le connaît n’existe plus,  les hommes sont choses rare et les robots ont pris le pouvoir. Ils ont monté une civilisation avec des codes qui leurs sont propre mais qui se rapproche de notre société. Dans le premier tome on avait quitté les deux héros robots dans une bien mauvaise posture. Dans leur quête pour en savoir plus sur les “OHM”, ils avaient été arrêtés par le SWAT et traités comme des terroristes. On les retrouve lors de leur procès.

Bots Tome 2 est fidèle à ce qui avait été amorcé dans le premier tome et on retrouve tous les éléments qui m’avait plu. C’est-à-dire les références à l’univers vidéo-ludique, à l’informatique et à tout ce qui se rapproche de la culture geek.
Donc, si vous êtes allergiques à tout ce qui touche à cette culture, principalement au côté informatique alors, passez votre chemin ! Mais pour être attiré par un titre qui s’appelle Bots, il faut quand même avoir l’esprit un peu dans le thème.

Comme je le disais le récit est rempli de références que ce soit dans les noms, les décors ou les dialogues. Par exemple, dans l’histoire il y a un sergent H@rtman, sans faire le rapprochement avec Full Metal Jacket on perd le clin d’œil et la caractérisation du personnage. Et il y a en a des tas dans Bots, M. Lecteur (Hannibal Lecter), M. Dahm-er (Jeffrey Dahmer), Hal9000 (Hal 9000), je vous laisse le plaisir de chercher la petite puce.

Mais attention même si on suit les aventures de deux robots qui veulent sauver un petit Ohm (Homme), le discours n’est pas aussi léger qu’il peut le laisser paraître. Il y a des messages qui peuvent laisser penser à une critique rapide de la société. Ainsi on voit tour à tour défiler des thèmes comme la justice expéditive, le système pénitentiaire, la robotisation à outrance, l’obsolescence programmée et bien d’autres encore. Bien sur il y a toujours cette note d’humour qui accompagne les références et qui font passer les messages comme un mail dans Gmail. Aurélien Ducoudray nous livre encore ici un scénario de qualité et je dis encore car je continue de conseiller à qui veux bien l’entendre la lecture de The Grocery. Les auteurs nous laissent encore une fois sur un joli cliffhanger à se faire péter la barrette mémoire !

Bots est rythmé par des chapitres courts à la façon d’un comics qui dynamise l’ensemble et qui nous propulse à la fin du récit en un rien de temps.

Les dessins restent dans la continuité du premier et colle parfaitement à l’univers de bots. On prend l’ensemble tel quel et on ne s’imagine pas Bots sans les dessins de Steve Baker. Je me pose juste une question sur les couleurs, qui dans ce deuxième tome me semble moins foncées que dans le premier, je me demande si c’est une volonté ou juste le changement de décors qui veut ça.

La question qui me taraude c’est : va t’on trouver des figurines war-hol et Rip-r dans les shops ?

Bots c’est frais et c’est à mettre entre toutes les mains qui ont un esprit un peu geek.

La note de Ben : 

 

pour comprendre nos notes subjectives : 
5/5 J'adore 
4/5 Très cool 
3/5 Sympa 
2/5 Sans plus 
1/5 Bof 
0/5 Pas pour moi
Categories Ben, Nos chroniques
Jetez un oeil ici...