[Review] Batman Tueur Né

Sisi la famille

batman tueur né eaglemossBatman affronte Personne une ancienne connaissance rencontré lors de sa formation. Ce dernier tente de lui faire du mal au travers de Damian (Robin).

Tueur Né
Histoire : Peter J. Tomasi
Illustrations : Patrick Gleason
Contient les épisodes Batman & Robin #1-8 (New 52)
Publié par Eaglemoss et Urban Comics




L’avis de Ben :

Quatrième volume qui parait dans la collection Eaglemoss consacrée à l’homme chauve souris, Tueur né est une histoire qui nous plonge dans la relation entre Batman et son fils Damian Wayne.

Si en attaquant la lecture,  on ne connait rien de Damian Wayne depuis sa naissance jusqu’à son arrivée dans le manoir de Bruce, il est fortement conseillé de bien lire l’édito proposé dans l’édition Eaglemoss (je ne sais pas pour l’édition Urban). Ce dernier permet d’avoir les pistes pour comprendre les tourments auxquels est soumis le fils prodigue, coincé entre l’héritage de Batman et celui de Ra’s Al Ghul. Cette tourmente est un des nerfs de l’intrigue, comme souvent avec Damian Wayne.

J’ai eu en début de lecture une autre petite lacune avec la présence d’un Batman russe, j’ai donc fait de grandes et longues recherches (ce qui peut se résumer à : j’ai demandé à Mr Hyanda). Pour comprendre qui est ce mystérieux Batman aux accents russe… il faut lire Batman Inc. Même si savoir son origine n’a aucun impact sur notre histoire, ma curiosité avait besoin d’être satisfaite.

Mis à part ses deux points, l’histoire est accessible au néophyte. C’est un bon point d’entrée.
Le scénario est plaisant, la relation père/fils, héros/sidekick , le mélange des deux, la limite entre le père et le héros qui met Batman en proie au doute sont bien traités. On y retrouve aussi les tensions classiques de l’adolescence et l’envie d’un sidekick de voler de ses propres ailes. Il est aussi possible que ma position de papa me rend plus perméable aux histoires père/fils.
Le méchant soufre lui-même d’un problème avec son père. Les relations de familles sont donc au cœur de ce tome. Mais elles ne font pas tout et il y a peu de surprise dans le scénario de Peter J. Tomasi. Sans surprise mais pour autant agréable à lire, même s’il tombe dans le happy end à l’américaine classique.

Le dessin de Patrick Gleason n’est pas toujours des plus réussi, assez inconstant et souvent rattrapé par les belles couleurs de John Kalisz.

Au final, Tueur né est une lecture plaisante et recommandée pour la construction de la relation Batman/Robin.

Tueur né est un comics sans surprises mais agréable , parfait pour les nouveaux lecteurs de la paire Batman / Robin (Damian Wayne).

La note de Ben : 

 

pour comprendre nos notes subjectives : 
5/5 J'adore 
4/5 Très cool 
3/5 Sympa 
2/5 Sans plus 
1/5 Bof 
0/5 Pas pour moi
Commentaires
Categories Ben, Nos chroniques
Jetez un oeil ici...