[Review] Batman Rebirth 1

Quand Batman rencontre Gotham…

Batman Rebirth par Urban ComicsAlors que les actes de folies se multiplient dans Gotham City, un coupe de super-héros aux pouvoirs proches de ceux de Superman se fait connaitre. Batman va prendre sous son aile ce Gotham et sa partenaire Gotham Girl avant que la situation ne lui échappe.

Batman 1 : mon nom est Gotham
Histoire : Tom King et Scott Snyder
Illustrations : David Finch, Mikel Janin et Ivan Reiss
Contient les épisodes Batman Rebirth 1 et Batman 1 à 6
Publié par Urban Comics

L’avis de Matt :

Je ne sais pas vous mais personnellement, j’ai beaucoup souffert pendant les new 52.
Le Batman de Snyder n’avait rien à voir avec le Batman que j’aime et je suis allé de déceptions en déception, jusqu’à cette révélation débile autour du Joker. J’attendais donc la version rebirth du personnage avec fébrilité.

Ce nouveau récit capitalise sur les événements mis en scène par Scott Snyder dans les new 52 ou lors de la série We Are Robin. Pourtant, cet album est très réussi.
Le récit commence avec l’introduction d’un nouveau sidekick pour Batman puis par une catastrophe au cours de laquelle le héros va devoir chevaucher un avion de ligne en perdition au dessus de la ville. On n’a à peine passer 60 pages et le chevalier noir est déjà en train de se sacrifier. Tout cela commence donc de façon épique !

Deux nouveaux super-héros portent secours à Batman. Contrairement au schéma classique, ce sont de vrais héros (et pas des méchants qui font semblant) et Batman va les prendre sous son aile pour les former, les présenter à Gordon et leur donner sa confiance. L’histoire de ces personnages est liée à celle de Batman et apporte un peu de profondeur à leur relation. Les actions de Batou ne sont pas sans conséquences et il en a une preuve concrète sous les yeux. Les deux héros se font d’ailleurs appeler Gotham et Gotham Girl. Ils sont eux aussi des enfants de la ville et une réponse à la dérive de cette cité. Tout est fait pour le trio puisse accomplir des miracles. Gotham est une sorte de version ultime de Batman… rendant par ailleurs le héros obsolète.
Et oui, il y a tout ça dans ce récit.

Lorsque la situation dérape, tout reste cohérent avec l’univers de Batman et elle fait intervenir intelligemment des personnages d’autres séries rebirth. Quand à moi, j’assiste à une aventure d’un Batman que j’aime. Dévoué à sa cause, calculateur, organisé, il n’hésite pas à se sacrifier et à prouver qu’il a toujours un coup d’avance. Ici, pas de mystique ou de réincarnation idiote (si on fait abstraction de l’intro). On retrouve le plus grand détective du monde, le petit garçon névrosé qui se déguise pour faire peur à ceux qui lui font peur et qui a voué sa vie à protéger les innocents.

Cette nouvelle ère de Batman part sur de bons rails. Mon amour pour le personnage est de retour.

Ce rebirth offre un nouveau souffle bienvenu à Batman. Cette première histoire est prenante et offre un vrai rôle aux alliés de Batman, anciens et nouveaux. Le titre profite également de nombreuses idées intéressantes et d’illustrations très réussies.

La note de Matt : 

L’avis du Kit:

Après une fin de run de Scott Snyder sur le Batman New 52 en demi-teinte, j’appréhendais de me lancer de nouveau dans le relaunch du Caped Crusader lors du DC Rebirth. Tellement hypé par les arcs La Cour… et la Nuit des Hiboux, j’en avais été d’autant plus déçu petit à petit des arcs narratifs suivant jusqu’au final. Avec ce nouveau relaunch, une nouvelle équipe est mise sur pied pour relancer le titre principal du Chevalier Noir de Gotham : Tom King ( auteur du récent et excellent Vision chez Marvel) au scénario appuyé par Scott Snyder pour la transition avec Mikel Janin ( Grayson), David Finch ( Forever Evil, Wonder Woman…) et Ivan Reis ( Aquaman…) aux planches, un trio d’artistes aguerris chez DC Comics depuis quelques années.

Une histoire et un tournant plutôt intéressant dans ce relaunch du titre, où le Batman reste toujours aussi héroïque et déterminé, mais qui montre de plus en plus un côté résigné à devoir peut-être un jour céder sa place à cause de son sacrifice envisageable pour la ville. Il pourra peut-être sur un nouveau duo justicier doté de super pouvoirs qui arrive en ville pour appuyer la Chauve-Souris en plus de son de son nouveau sidekick en formation. Une histoire divertissante et pleine de panache manquant sans doute d’un chouïa de profondeur et qui nous laisse dans l’expectative d’une suite prometteuse aux vues du cliffhanger final de ce 1er recueil.

Niveau graphique, rien à redire pour ma part. Mikel Janin, David Finch et Ivan Reis prouvent une nouvelle fois qu’ils sont très doués dans leur style respectif. DC comics a fait appel à des pointures du monde des comics pour ce nouveau départ du « Bats ». Tout le monde ne sera pas forcément fan des traits de Finch, qui livre la majeur partie des épisodes ici, mais personnellement j’ai toujours apprécié son trait. Celui-ci peut en rebuter certains, surtout au niveau des formes des visages qu’il donne aux personnages, mais au moins on reconnaît sa touche entre cent !

Un relaunch de Batman qui aurait pu être risqué pour DC Comics après la fin très mitigé de son New 52 mais qui s’avère très convenable et qui promet du bon pour la suite. Tom King s’approprie petit à petit le titre avec une histoire certes convenue mais divertissante, ainsi qu’ une nouvelle facette appréciable et à exploiter pour Bruce Wayne/Batman à l’aube de ce DC Rebirth. Pourquoi pas y voir de très bonnes choses dans le prochain tome?

La Note du Kit :

 

Commentaires
Categories Matt, Nos chroniques
Jetez un oeil ici...
Concours du moment
- inscription nécessaire pour jouer -