[Review] Batman : cité brisée et autres histoires

Si tu détestes le Batman de Snyder…

Batman Cité BriséeBatman est sur la piste d’un criminel qui s’en est pris à des parents, le sort de l’enfant le renvoyant en permanence à sa propre histoire.
Egalement, le commissaire Gordon signale la disparition d’un banquier d’affaire au moment où celui ci se fait exécuter. Batman va mener l’enquête.
Une dernière histoire nous ramène dans l’univers de Flashpoint où Bruce a été tué, son père est devenu Batman et cet événement a de graves conséquence sur la famille.

Batman : cité brisée et autres histoires
Histoire : Brian Azzarello
Illustrations : Eduardo Risso
Contient les épisodes de Batman #620 à 625, Batman : Gotham Knights #8, Wednesday Comics #1 à 12 et Flashpoint : Batman Knight Of Vengeance #1 à 3
Publié par Urban Comics

L’avis de Matt :

Le Batman que j’aime, c’est celui de Année Un, de Silence ou de Un Long Halloween. Le Batman que j’aime, c’est le détective loin des errances mythologiques autour d’un Joker millénaire ou de Calendar Man se régénérant à partir de lui même selon le cycle des saisons.
Le Batman que j’aime, c’est celui ci.

Le duo qui nous a donné la série 100 Bullets a produit 4 histoires de Batman qui se retrouvent compilées dans ce livre. Batman y est un enquêteur sur le terrain, le meilleur détective du monde.
Il traque des méchants, débusque des mafieux, terrifie des criminels pour faire éclater la vérité.
Cette descente dans les bas-fonds de Gotham est accompagné par le sens du dialogue et de la punchline propre au scénariste Brian Azzerello comme lors de cet échange plein de sous-entendus entre l’homme chauve-souris et une beauté en nuisette.

Le duo se connait bien et le style d’Eduardo Risso colle parfaitement à l’histoire. Le dessinateur livre même des cases et des cadrages qui pourraient sortir de BD de Frank Miller. L’hommage est parfait, maîtrisé et tout à fait justifié dans le ton du livre.

Le récit Cité Brisé voit le justicier poussé à enquêter sur la découverte d’un cadavre à moitié dévoré. Le récit le renverra au traumatisme de la mort de ses parents. Il rêve par exemple d’avoir été abattu avec eux dans cette fameuse ruelle. Ce sentiment trouvera un échos dans le récit se déroulant dans la réalité alternative de Flashpoint. Bruce y a été abattu, c’est son père Thomas Wayne qui est devenu Batman. Le sort de sa mère, révélé dans ce récit, est moins enviable. L’aventure tirée des pages de Wednesday Comics insiste sur la vacuité de la mission de Batman. Elle commence par l’échec de la police à sauver un homme et le chevalier noir tentant de rendre justice à la victime n’arrivera qu’à provoquer de nouveaux drames, plus ou moins intimes.

Urban Comics a eu la bonne idée de compilée 4 histoires qui ne sont pas directement liée entre elle mais qui font apparaître une vision particulière de Batman. Le duo d’auteurs fonctionne à merveille avec l’ambiance street du titre.
Rien de plus à en dire, c’est une véritable réussite !

Batman : cité brisée et autres histoires nous permet de retrouver un Batman détective dans des enquêtes bien menées et parfaitement illustrées par le duo à qui on doit la série 100 Bullets. Cette plongée dans les bas fonds de Gotham City est une véritable réussite et plaira en particulier à ceux qui ne se retrouvent pas dans le Batman de Scott Snyder.

La note de Matt : 

 

Commentaires
Categories Matt, Nos chroniques
Jetez un oeil ici...