[Review] Manifest Destiny tome 2 : Amphibiens et insectes

A l’Ouest, du nouveau !

Manifest DestinyAprès avoir lutté contre les éléments d’une faune monstrueuse et lutté contre des humains transformés en zombies après avoir été infectés par des plantes étranges, les membres de l’expédition remontent à bord de leur bateau et continuent leur chemin. Hélas, la route n’est pas de tout repos, d’autant que des dissensions se font jour au sein de l’équipage dont la population a augmenté avec le sauvetage de villageois qui vivaient en reclus sous la menace des hommes-plantes.

Les explorateurs parviendront-ils à leurs fins dans un monde hostile peuplé de créatures de plus en plus étranges ?

Manifest Destiny tome 2 : amphibiens et insectes
Auteur : Chris Dingess
Dessinateur : Matthew Roberts
Publié par Delcourt

L’avis de Sonia Smith :

Nous avons quitté  un équipage bien affaibli après la bataille sanglante qui opposa ses membres aux créatures mi animales / mi humaines et aux hommes infectés par des plantes. Dans ce deuxième tome, le groupe s’étoffe de villageois rescapés et notamment de femmes. A la grande surprise du lecteur, malgré les pertes et ces rencontres surnaturelles, l’exploration se poursuit comme si de rien n’était, les soldats s’enfonçant plus avant dans les terres de l’Ouest. On retrouve immédiatement ce qui a fait la qualité du volume précédent : un récit sous forme de récit d’expédition scientifique comme on en peut en lire dans les archives et les ouvrages du XIXe siècle. Le capitaine Clark continue ses observations et ses classifications si typiques de ce siècle de progrès. J’ai aimé retrouver cette ambiance de soif de connaissances, de volonté de mieux comprendre le monde. Chris Dingess n’omet la face obscure de ce type d’expédition qui, sous couvert de progrès scientifique, ravage une faune et une flore encore vierges de tout contact humain.

Le scénariste insiste également sur la difficulté de faire coexister des êtres humains dans un espace confiné où les bas instincts prennent vite le dessus. Certes, la faune et la flore sont hostiles mais finalement, le pire des dangers n’est-il pas encore l’être humain ? Cette vision rappelle celle de Kirkman dans The Walking Dead et est finalement plutôt pessimiste…Jean-Paul Sartre écrivait dans Huis-Clos : »l’Enfer, c’est les autres » et cet adage est particulièrement vrai dans ce deuxième volume de Manifest Destiny : mutinerie, viols, mensonges, tout y passe ! La turpitude et l’hypocrisie des Occidentaux qui cachent leurs velléités de conquête sous des dehors pacifiques et des prétextes scientifiques est soulignée sans exagération par un Chris Dingess dont l’écriture reste fine.

On croise toujours autant de créatures et de phénomènes étranges dont on ne connaît toujours pas l’origine et ce suspense qui demeure entier donne au récit un aspect angoissant qui tient le lecteur en haleine jusqu’à la dernière page où l’on est confronté à un cliffhanger plutôt bien fichu. Pour ce qui est de l’univers graphique de ce deuxième volume de Manifest Destiny, Matthew Roberts reste dans la droite ligne de son travail effectué sur les pages précédentes avec des lignes précises, des planches dynamiques qui donnent de la force au récit.

Ce deuxième tome de Manifest Destiny tient toutes les promesses du premier et ne perd pas une seconde en intensité. Chris Dingess continue à entretenir un épais suspense sur les origines des créatures que l’expédition américaine doit affronter. A la tension due à l’apparition de ces êtres presque surnaturels s’ajoute celle qui voit le jour au sein même de l’équipage. L’expédition est-elle un danger pour elle-même désormais ? Si vous avez accroché après avoir lu le premier volume, jetez-vous sur celui-ci, il est tout aussi bien ficelé !

La note de Sonia Smith : 

 

 

 


Commentaires
Categories Nos chroniques, Sonia Smith
Jetez un oeil ici...
Concours du moment
- inscription nécessaire pour jouer -